Compagnie de la Marelle : Différence entre versions

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
Progressivement, le répertoire s'élargit; on monte des pièces d'auteurs classiques ou contemporains choisies pour leur contenu proche de l'Evangile: "La puissance et la gloire" de Graham Greene, "Un ennemi du peuple" de Henrik Ibsen, "Les Rosenberg ne doivent pas mourir" d'Alain Decaux, etc.  
 
Progressivement, le répertoire s'élargit; on monte des pièces d'auteurs classiques ou contemporains choisies pour leur contenu proche de l'Evangile: "La puissance et la gloire" de Graham Greene, "Un ennemi du peuple" de Henrik Ibsen, "Les Rosenberg ne doivent pas mourir" d'Alain Decaux, etc.  
 
Le Théâtre à l'Eglise est une troupe d'amateurs qui travaillent beaucoup: jusqu'à 40 représentations par année. A ce rythme, la professionnalisation apparaît comme une suite naturelle; plusieurs comédiens s'y préparent en prenant des cours, à Lausanne, Genève ou Paris. Ils seront six à faire le grand saut en s'associant pour fonder la Compagnie de la Marelle en 1982. Ce sont par ordre alphabétique: Christian Bovard, Jean Chollet, André et Edith Cortessis, Christine Emery et Anne Jaton.
 
Le Théâtre à l'Eglise est une troupe d'amateurs qui travaillent beaucoup: jusqu'à 40 représentations par année. A ce rythme, la professionnalisation apparaît comme une suite naturelle; plusieurs comédiens s'y préparent en prenant des cours, à Lausanne, Genève ou Paris. Ils seront six à faire le grand saut en s'associant pour fonder la Compagnie de la Marelle en 1982. Ce sont par ordre alphabétique: Christian Bovard, Jean Chollet, André et Edith Cortessis, Christine Emery et Anne Jaton.
En 2009, trois rescapés de l'équipe de création dirigent la Compagnie: Jean Chollet (direction artistique) et André et Edith Cortessis (administration). Au gré des saisons, la Marelle accueille des artistes invités qui, s'ils ne partagent pas forcément sa foi, font un bout de chemin avec elle, apportant la richesse de leur talent et de leur personnalité.
+
En 2009, trois rescapés de l'équipe de création dirigent la Compagnie: Jean Chollet (metteur en scène, direction artistique) et André et Edith Cortessis (comédiens, administration). Au gré des saisons, la Marelle accueille des artistes invités qui, s'ils ne partagent pas forcément sa foi, font un bout de chemin avec elle, apportant la richesse de leur talent et de leur personnalité.
  
  
 
==Créations==
 
==Créations==
 
*[[1982]] : '''La Durand, prisonnière du Roy''' de Jean Naguel
 
*[[1982]] : '''La Durand, prisonnière du Roy''' de Jean Naguel
*[[1983]] : '''Héloïse et Abélard'''d'après leur correspondance
+
*[[1983]] : '''Héloïse et Abélard''' d'après leur correspondance
 
*[[1984]] : '''Timothée l'inoubliable''' de Jean Naguel
 
*[[1984]] : '''Timothée l'inoubliable''' de Jean Naguel
 
*[[1985]] : '''Abraham sacrifiant''' de Théodore de Bèze
 
*[[1985]] : '''Abraham sacrifiant''' de Théodore de Bèze
Ligne 35 : Ligne 35 :
 
*[[2005]] : '''L’été indien''' d'Edith Cortessis
 
*[[2005]] : '''L’été indien''' d'Edith Cortessis
 
*[[2006]] : '''Le manuscrit du Saint-Sépulcre''' de Jacques Neirynck
 
*[[2006]] : '''Le manuscrit du Saint-Sépulcre''' de Jacques Neirynck
*[[2007]] : " Le clandestin et son Van Gogh" d'Edith Cortessis
+
*[[2007]] : '''Le clandestin et son Van Gogh''' d'Edith Cortessis
 
*[[2008]] : '''Sur la route de Korazim" de Jean Naguel  
 
*[[2008]] : '''Sur la route de Korazim" de Jean Naguel  
*[[2009]] : " Les fourberies de Calvin" de Deppierraz/Gobalet/Golovtchiner/Naguel/Rausis/Rochat
+
*[[2009]] : '''Les fourberies de Calvin''' de Deppierraz/Gobalet/Golovtchiner/Naguel/Rausis/Rochat
  
  

Version du 16 novembre 2009 à 13:55

La Compagnie de la Marelle est une compagnie de théatre suisse dont les créations veulent faire ressentir la présence de Dieu dans la vie de ses personnages, leurs chemins de foi, leurs chemins de doute, leur désespoir ou leur confiance

Historique

Au commencement était le Théâtre à l'Eglise, fondé à Lausanne au début des années 60 par le pasteur aumônier d'évangélisation Alain Burnand et le comédien Gil Pidoux. But premier de cette troupe: proclamer l'Evangile de Pâques sur les parvis des églises. André Cortessis y entre en 1968, Edith en 1969, Jean Chollet en 1977. Progressivement, le répertoire s'élargit; on monte des pièces d'auteurs classiques ou contemporains choisies pour leur contenu proche de l'Evangile: "La puissance et la gloire" de Graham Greene, "Un ennemi du peuple" de Henrik Ibsen, "Les Rosenberg ne doivent pas mourir" d'Alain Decaux, etc. Le Théâtre à l'Eglise est une troupe d'amateurs qui travaillent beaucoup: jusqu'à 40 représentations par année. A ce rythme, la professionnalisation apparaît comme une suite naturelle; plusieurs comédiens s'y préparent en prenant des cours, à Lausanne, Genève ou Paris. Ils seront six à faire le grand saut en s'associant pour fonder la Compagnie de la Marelle en 1982. Ce sont par ordre alphabétique: Christian Bovard, Jean Chollet, André et Edith Cortessis, Christine Emery et Anne Jaton. En 2009, trois rescapés de l'équipe de création dirigent la Compagnie: Jean Chollet (metteur en scène, direction artistique) et André et Edith Cortessis (comédiens, administration). Au gré des saisons, la Marelle accueille des artistes invités qui, s'ils ne partagent pas forcément sa foi, font un bout de chemin avec elle, apportant la richesse de leur talent et de leur personnalité.


Créations

  • 1982 : La Durand, prisonnière du Roy de Jean Naguel
  • 1983 : Héloïse et Abélard d'après leur correspondance
  • 1984 : Timothée l'inoubliable de Jean Naguel
  • 1985 : Abraham sacrifiant de Théodore de Bèze
  • 1986 : Le défi de Jeanne d'après les minutes du procès
  • 1987 : Antonio tailleur de Pavie de Jean Naguel
  • 1988 : David et Bethsabée de Frédy Teulon
  • 1989 : Galère d'après Jean Marteilhe, de Jean Naguel
  • 1990 : Il est minuit, Dr Schweitzer de Gilbert Cesbron
  • 1991 : Qui va faire le ménage dans l'étable ?, d'après Karel Capek
  • 1992 : Les idées noires de Martin Luther King de Jean Naguel
  • 1993 : La courtisane de Jéricho de Jean Naguel
  • 1994 : En attendant Mère Térésa de Jean Naguel
  • 1995 : Jonas d'Elie-Georges Berreby
  • 1996 : Il a sonné douze" de Jean Naguel
  • 1997 : La légende du quatrième roi d'Edzard Schaper
  • 1998 : Ecclesiastic Park, d’Edith Cortessis d'après Jean-Marc Chappuis
  • 1999 : Le roi, le sage et le bouffon de Shafique Keshavjee et Jean Naguel
  • 2000 : Un avocat pour Karla de Jean Naguel
  • 2001 : Adam et Eve côté jardin, d'Edith Cortessis d’après Mark Twain
  • 2002 : Max Havelaar le Hollandais de Sumatra de Jean Naguel
  • 2003 : questiondieu.com d'Edith Cortessis
  • 2004 : Le gospel de Mahalia de Jean Naguel
  • 2005 : L’été indien d'Edith Cortessis
  • 2006 : Le manuscrit du Saint-Sépulcre de Jacques Neirynck
  • 2007 : Le clandestin et son Van Gogh d'Edith Cortessis
  • 2008 : Sur la route de Korazim" de Jean Naguel
  • 2009 : Les fourberies de Calvin de Deppierraz/Gobalet/Golovtchiner/Naguel/Rausis/Rochat


Depuis 1999, les spectacles sont enregistrés et disponibles sur dvd auprès de la Compagnie.


Administration

Compagnie de la Marelle, ch. de la Chapelle 10, Vernand Bel-Air, CH-1033 Cheseaux-sur-Lausanne


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes et références