Evangile : Différence entre versions

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
m
(liens intrawiki)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
  
 
"Littéralement "bonne nouvelle", le terme désigne un message de joie, de prospérité, de victoire, de vie...
 
"Littéralement "bonne nouvelle", le terme désigne un message de joie, de prospérité, de victoire, de vie...
Dans l'Ancien Testament, il a toujours une signification profane (cf. 2Samuel 4/10; 18/20-22); par contre le verbe "évangéliser", lui, y a une signification religieuse (cf. Ésaïe 52/7).
+
Dans l'[[Ancien Testament]], il a toujours une signification profane (cf. 2Samuel 4/10; 18/20-22); par contre le verbe "évangéliser", lui, y a une signification religieuse (cf. [[Esaïe|Ésaïe]] 52/7).
 +
 
 
Dans le monde gréco-romain, on annonce un évangile à la naissance d'un prince ou quand l'empereur remporte une victoire ou quand il visite une ville.
 
Dans le monde gréco-romain, on annonce un évangile à la naissance d'un prince ou quand l'empereur remporte une victoire ou quand il visite une ville.
  
On célèbre alors des "évangiles" = des jours de fête en l'honneur de la bonne nouvelle.
+
On célèbre alors des "évangiles", soit des jours de fête en l'honneur de la bonne nouvelle.
Dans le Nouveau Testament, le mot "évangile" a toujours une signification religieuse. Le mot prend un sens plus précis, presque technique : l'évangile de Jésus-Christ (Marc 1/1), c'est-à-dire la bonne nouvelle proclamée par Jésus-Christ, ou concernant Jésus-Christ, ou qui est Jésus lui-même (Marc 8/35; 10/29). Et cet évangile est bien supérieur à celui des empereurs (Luc 22/26) !
+
 
 +
Dans le [[Nouveau Testament]], le mot "évangile" a toujours une signification religieuse. Le mot prend un sens plus précis, presque technique : l'évangile de [[Jésus Christ]] ([[Marc]] 1/1), c'est-à-dire la bonne nouvelle proclamée par Jésus-Christ, ou concernant Jésus-Christ, ou qui est Jésus lui-même (Marc 8/35; 10/29). Et cet évangile est bien supérieur à celui des empereurs ([[Luc]] 22/26) !
 +
 
 +
Chez Paul, le mot "évangile" (60x) et le verbe "évangéliser" (21 x) sont fréquents. [[Paul]] est le messager de l'évangile, il a été mis à part pour l'évangile (Romains 1/1), [[Dieu]] lui a révélé son Fils pour qu'il l'annonce parmi les païens ([[Galates]] 1/15s). Mort et résurrection du Christ, fin du mur de séparation entre [[Israël]] et les païens en sont le contenu, la vérité que Paul défend dans Galates.
  
Chez Paul, le mot "évangile" (60x) et le verbe "évangéliser" (21 x) sont fréquents. Paul est le messager de l'évangile, il a été mis à part pour l'évangile (Romains 1/1), Dieu lui a révélé son Fils pour qu'il l'annonce parmi les païens (Galates 1/15s). Mort et résurrection du Christ, fin du mur de séparation entre Israël et les païens en sont le contenu, la vérité que Paul défend dans Galates.
+
Ce n'est que vers l'an 150, chez Justin, que l'on trouve la première attestation de l'emploi du mot "évangile" pour désigner les 4 premiers écrits du Nouveau Testament ([[Matthieu]], [[Marc]], [[Luc]], [[Jean]]) que nous connaissons sous ce nom (l'usage biblique réservait ce mot à la communication orale) ! "
Ce n'est que vers l'an 150, chez Justin, que l'on trouve la première attestation de l'emploi du mot "évangile" pour désigner les 4 premiers écrits du Nouveau Testament (Matthieu, Marc, Luc, Jean) que nous connaissons sous ce nom (l'usage biblique réservait ce mot à la communication orale) ! "
 
  
 
[[Catégorie:Bible|Evangile]]
 
[[Catégorie:Bible|Evangile]]

Version actuelle en date du 17 décembre 2007 à 10:18

Evangile

"Littéralement "bonne nouvelle", le terme désigne un message de joie, de prospérité, de victoire, de vie... Dans l'Ancien Testament, il a toujours une signification profane (cf. 2Samuel 4/10; 18/20-22); par contre le verbe "évangéliser", lui, y a une signification religieuse (cf. Ésaïe 52/7).

Dans le monde gréco-romain, on annonce un évangile à la naissance d'un prince ou quand l'empereur remporte une victoire ou quand il visite une ville.

On célèbre alors des "évangiles", soit des jours de fête en l'honneur de la bonne nouvelle.

Dans le Nouveau Testament, le mot "évangile" a toujours une signification religieuse. Le mot prend un sens plus précis, presque technique : l'évangile de Jésus Christ (Marc 1/1), c'est-à-dire la bonne nouvelle proclamée par Jésus-Christ, ou concernant Jésus-Christ, ou qui est Jésus lui-même (Marc 8/35; 10/29). Et cet évangile est bien supérieur à celui des empereurs (Luc 22/26) !

Chez Paul, le mot "évangile" (60x) et le verbe "évangéliser" (21 x) sont fréquents. Paul est le messager de l'évangile, il a été mis à part pour l'évangile (Romains 1/1), Dieu lui a révélé son Fils pour qu'il l'annonce parmi les païens (Galates 1/15s). Mort et résurrection du Christ, fin du mur de séparation entre Israël et les païens en sont le contenu, la vérité que Paul défend dans Galates.

Ce n'est que vers l'an 150, chez Justin, que l'on trouve la première attestation de l'emploi du mot "évangile" pour désigner les 4 premiers écrits du Nouveau Testament (Matthieu, Marc, Luc, Jean) que nous connaissons sous ce nom (l'usage biblique réservait ce mot à la communication orale) ! "