Klingenthal, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Révision de 1 septembre 2008 à 20:48 par Peter (discussion | contributions) (Changement de pasteur)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Klingenthal - Obernai
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Dorlisheim
  • Consistoire de : Barr
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : Anne TROSINO
  • Téléphone : 03.88.95.41.75
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Klingenthal, 1 bis rue du Général Leclerc 67210 Obernai

La paroisse luthérienne de Klingenthal est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Klingenthal : rue de l'Ecole
  • Obernai : 1 bis rue du Général Leclerc

Historique

  • KLINGENTHAL

Ce village doit son existence à la création par Louis XV en 1730 d'une manufacture d'armes blanches qui fonctionna grâce à des ouvriers spécialisés que l'on fit venir d'Allemagne. On y trouve deux petites églises : l'église catholique Saint-Louis date de 1761 ; l'église protestante, avec son petit clocheton de façade, a été construite en 1828, grâce à l'initiative du pasteur Mattibé (stèle devant l'église). La cloche a été offerte en 1859 par Jacob Holtzer, industriel à Unieux, près de SaintÉtienne, originaire du Klingenthal.

Les deux cimetières sont juxtaposés, mais séparés; le catholique contient les tombes des industriels Coulaux qui ont fabriqué faucilles et faux, après la fermeture de la manufacture ; le protestant les tombes des industriels Oesinger et des épouses protestantes de la famille Oberkirch-Montbrison-de Hell (les membres masculins, catholiques étant enterrés à Obernai).

Intéressant Musée de la manufacture près de l'église protestante. Le château «la Werb» a été construit en 1732 pour l'entrepreneur des forges, Anthès. Une série de maisons modestes ont abrité des aiguiseries. La localité est marquée aujourd'hui par la construction de lotissements et de résidences secondaires.

  • OBERNAI

Paroisse récente (1877), ancienne annexe de Klingenthal, elle s'est développée dans une ville fortement marquée par le catholicisme. Une première paroisse avait existé, grâce à la famille d'Oberkirch dans l'église Saint-Jean-Baptiste d'Oberlinden du village disparu d'Oberkirch. Les protestants ayant été chassés d'Obernai en 1629, le culte a continué à Oberlinden jusqu'en 174" Saint-Jean d'Oberlinden, dans le parc municipal, est en ruines depuis la Révolution, mais conserve des vestiges de la nef et du clocher du 13' siècle, ainsi que des pierres tombales.

Saint-Jean-Ie-Jeune, construit en 1902 dans le quartier de la gare, est un pastiche romano-gothique. L'orgue est de Xavier Silbermann (1968). Le centre paroissial «Foyer Albert Schweitzer» est accolé à l'église, rue du gaI. Leclerc.

La ville d'Obernai présente de nombreux rnonuments : Hôtel de ville, maisons romanes, Kappelturm (13' et 14' s.), Halle aux blés (1554), puits aux 6 seaux (1579), église Pierre-et-Paul (1869) avec orgue Merklin, vitraux de Peter Hemmel et Saint-Sépulcre du début du 16' siècle

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle, Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/Saep

Site Internet

...

Administration