Union des Eglises évangéliques libres : Différence entre versions

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
(Harmonisation des titres)
(Aujourd'hui)
Ligne 19 : Ligne 19 :
  
 
   
 
   
Depuis 1987 l'Union des Églises évangéliques libres de France est confédérée avec la [[Fédération des Eglises
+
Depuis 1987 l'Union des Églises évangéliques libres de France est confédérée avec la [[FEEBF|Fédération des Eglises
 
Evangéliques Baptistes]] de France  et l'[[Église baptiste du Tabernacle]]. Cette Confédération porte le nom de [[Confédération d'Églises évangéliques unies]].
 
Evangéliques Baptistes]] de France  et l'[[Église baptiste du Tabernacle]]. Cette Confédération porte le nom de [[Confédération d'Églises évangéliques unies]].
  

Version du 22 novembre 2009 à 22:32

L'Union des Eglises évangéliques libres est née en 1849.

Origine

Au cours du XIXeme siècle, la France est touchée par le Réveil qui vient de Genêve,qui puise son influence dans les milieux moraves et méthodistes et qui modifie le protestantisme français qui avait jusqu'à présent hérité sa composition de la Réforme du XVIeme et de l'histoire tourmentée du protestantisme d'abord sous les guerres de religion puis après sous les effets de la Révocation de l'Edit de Nantes en 1685.Fait notable, les missionnaires n'hésitent plus à évangéliser en direction des catholiques.

Entre 1820 et 1848 apparaissent des églises de professants, communautés indépendantes vivant en marge du Concordat.

Avec la révolution de 1848, les protestants français se réunissent d'abord en espérant entériner une séparation de l'Eglise et de L'Etat puis, après la reconduite du Concordat par l'Etat, discuter d'une base doctrinale pour l'ensemble des réformés.

Les réformés se divisent et un groupe, convaincu qu'il faut confesser sa foi malgré le danger pour l'unité, quitte les autres réformés sous l'égide de Frédéric Monod et Agénor de Gasparin.

Création

Dans l'incapacité de former une église réformée évangélique, étant donné leur faible nombre, Frédéric Monod et Agénor de Gasparin rejoignent des églises indépendantes et des postes d'évangélisation. C'est cette union qui est à l'origine de l'Union des Eglises Evangéliques Libres dont le synode de création se termine le 1 septembre 1849.

On a alors une confluence en les églises de confessants et les églises de professants.

Aujourd'hui

Depuis 1987 l'Union des Églises évangéliques libres de France est confédérée avec la Fédération des Eglises Evangéliques Baptistes de France et l'Église baptiste du Tabernacle. Cette Confédération porte le nom de Confédération d'Églises évangéliques unies.


Depuis 1996, l'Union des Églises Evangéliques Libres de France, est de nouveau membre de la Fédération protestante de France.

Le président actuel de la FPF Claude Baty est un pasteur issu de l'UEEL.

En 2007, l'UEEL compte 2300 membres professants et 2000 sympathisants. Elles disposent de 44 pasteurs en exercice.