Algolsheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne d'Algolsheim (Neuf-Brisach Wolfgantzen)
France France
  • Consistoire de : Andolsheim
Lieu de culte
  • Ville : Algolsheim
  • Adresse : 11 rue d'Alsace
  • Coordonnées géographiques : 48°00'10" N, 7°33'26" E
Contacts
  • Pasteur(s) : ...
  • Téléphone : 03.89.72.57.00
  • Mail(s) : marc.fritsch@club-internet.fr
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne d'Algolsheim, 11 rue d'Alsace 68600 Algolsheim

La paroisse luthérienne d'Algolsheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Algolsheim
  • Neuf-Brisach
  • Wolfgantzen

Historique

Algolsheim

Une chapelle du 15e siècle, dédiée à saint Nicolas, servit au culte protestant à partir de 1533. Détruite en 1638, elle fut restaurée en 1657, devint simultanée en 1683 et fut agrandie en 1765. Une nouvelle église protestante ayant été construite de 1862 à 1865, cet ancien édifice fut remis à la paroisse catholique.

Suite aux dégâts occasionnés par la Deuxième Guerre mondiale, une première restauration de l'église protestante eut lieu de 1950 à 1954. Une rénovation totale, particulièrement réussie, avec pose d'une nouvelle couverture du clocher, fut entreprise en 2001. L'espace autour de l'autel fut élargi, ce qui permet maintenant d'organiser dans cette église des manifestations culturelles diverses.

Neuf-Brisach

Neuf-Brisach, dernière place-forte de Vauban, fut construite de 1699 à 1703, après la Révocation de l'Edit de Nantes. Les protestants ne furent pas autorisés à s'établir à l'intérieur de la ville. Dans une lettre du 24 janvier 1701, le ministre de la guerre de Louis XIV répond à l'Intendant d'Alsace: « J'ai reçu la lettre que vous avez pris la peine de m'écrire le 17 de ce mois par laquelle vous demandez des ordres pour savoir s'il sera permis à des luthériens et à des calvinistes, lesquels ont libre exercice de leur religion en Alsace, de venir s'établir dans la ville de Neuf-Brisach. J'en ai rendu compte à Sa Majesté qui ne veut pas qu'il y ait aucun bourgeois ou habitant de ces deux religions dans cette place, et Elle vous recommande d'y tenir la main ».

Les protestants n'eurent droit de cité qu'après la Révolution, mais ils furent trop peu nombreux pour avoir un lieu de culte. En 1865, Neuf-Brisach comptait 3244 catholiques, 141 juifs et 71 protestants.

La situation change en 1871, avec l'arrivée d'une garnison militaire allemande, à moitié protestante. En 1886, sous l'impulsion du colonel Von Heynitz, on construit l'église de garnison - utilisée aussi par les civils - sur l'emplacement d'une ancienne écurie pour chevaux malades. Bien national allemand à l'origine, puis français après 1918, l'église (rue des Vosges) est remise gratuitement à la communauté protestante en 1921. Celle-ci est l'annexe la plus récente de la paroisse d'Algolsheim. L'église est sérieusement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale ; les réparations sont achevées en 1954, année de construction du clocher. Une salle paroissiale, jouxtant l'église, est ajoutée en 1971, sur un terrain cédé par la paroisse catholique.

Wolfgantzen

L'église, datant du 11e siècle, servit à la communauté protestante depuis l'introduction de la Réforme en 1536 jusqu'à l'introduction du simultaneum en 1685.

Une nouvelle église catholique et l'actuelle église protestante furent construites respectivement en 1877 et 1880. Cette dernière fut gravement endommagée en 1945 et rendue au culte en 1950. La charpente de la toiture, en carène de bâteau inversé, magnifiquement repeinte, met bien en valeur l'intérieur de l'édifice. Depuis 1978, une kermesse annuelle commune réunit les membres des communautés catholique et protestante.

Volgelsheim

Ce village qui faisait partie du comté de Horbourg depuis 1324 est devenu protestant en 1547. Après la destruction de son église et du presbytère en 1638, les protestants furent rattachés d'abord à la paroisse de Kunheim, puis à celle de Wolfgantzen. Sur 421 habitants en 1865, on comptait 272 protestants et 149 catholiques. Aujourd'hui, les protestants de Volgelsheim sont rattachés à la paroisse d'Algolsheim.

Le Foyer Clair-Horizon, rue de Neuf-Brisach, ancien bâtiment militaire, acquis en 1949 par le pasteur Henri Ochsenbein pour y accueillir des détenus libérés, est devenu en 1995 l'un des trois foyers d'hébergement de l'association Espoir de Colmar, pour hommes et couples.


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site Internet :

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Notes et références


Administration