Altwiller, paroisse réformée

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Paroisse Réformée d'Altwiller
France France


  • Consistoire de : Strasbourg
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : Elisabeth DEFER
  • Téléphone : 03.88.00.90.14
  • Mail(s) : el.hertzog@wanadoo.fr
  • Site Internet : ...



Présentation

La paroisse réformée d'Altwiller 13 rue principale 67260 Altwiller

est membre de

  • l'EPRAL (Eglise Protestante Réformée d'Alsace et de Lorraine), membre de la Fédération protestante de France
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).

Son pasteur est :

  • Elisabeth Defer-Hertzog


Lieux de culte

  • Altwiller
  • Hinsingen


Historique

Altwiller

Altwiller fut le plus gros des villages «welches» de l'Alsace Bossue. Le pasteur réformé, Jean Chassanion, y fut déjà nommé en 1560. Pendant la persécution des protestants à Metz en 1572, des parents se rendaient à Altwiller pour faire baptiser leurs enfants. Le temple réformé fut détruit à la Révocation de l'Edit de Nantes. L'église actuelle a été inaugurée le 13 février 1724. Le simultaneum luthéro-réformé y fut introduit en 1726, lors de la création à Altwiller d'une paroisse luthérienne autonome, avec poste pastoral. Quand, en 1730, après avoir été supprimée par les autorités lorraines, les comtes de Nassau reconstituèrent la paroisse réformée d'Altwiller, deux pasteurs protestants y avaient leur résidence.

Le presbytère réformé, 23 rue de la Rose, actuellement aménagé en appartements privés, conserve son encadrement de porte daté 1730. Le presbytère luthérien, 94 rue Principale, beau bâtiment des comtes de Nassau-Saarwerden, continue à être le logement de fonction du pasteur d'Altwiller : portail Renaissance autour de 1600 et, à l'intérieur, bel escalier tournant en grès, décoré de sculptures. Deux écoles confessionnelles subsistèrent jusqu'au 20ème siècle. L'arrière-grand-père d'Émile Erckmann[1] était instituteur réformé à Altwiller à la fin du 18ème siècle.

Les directions des Églises luthérienne et réformée ont déjà instauré après la Première Guerre mondiale un système d'alternance pour la nomination des pasteurs luthériens et réformés d'Altwiller. Après une période de rivalités et de tensions entre les deux communautés confessionnelles au 17ème siècle, cet arrangement fut préparé par la bonne entente entre les pasteurs au 18ème siècle.

G. Mathis (dans « Bilder aus Kirchen und Dorfgeschichte der Grafschaft Saarwerden ») rapporte ce qui s'était passé lors de la visitation de l'inspecteur Beltzer en 1769 à Altwiller. «Les pasteurs Fischer, luthérien, et Zimmermann, réformé, sont un cœur et une âme. Ils donnent ensemble une seule prédication. Fischer en donne la première partie le matin sur la charité, Zimmermann en donne la deuxième partie l'après-midi sur la médisance ». Ce qui permit à l'inspecteur de conclure sur «l'examen de conscience chrétien».

Hinsingen

Le village est repeuplé par des huguenots en 1570. Depuis le 18ème siècle, luthériens et réformés de ce petit village prennent part aux vicissitudes des communautés confessionnelles d'Altwiller. Un exemple ancien : lorsqu'en 1599, le pasteur D'Huet demanda à un couple qui avait dansé de faire publiquement pénitence à Altwiller, qu'il le mit au ban et qu'il tenta d'étendre cette sévère discipline à d'autres communautés, il fut dénoncé par son collègue luthérien auprès du comte. À partir de 1700, luthériens et réformés avaient leur lieu de culte commun au premier étage de l'école villageoise. Ce bâtiment fut détruit lors des combats de 1939/1940. Ce n'est qu'en 1950 que les protestants retrouvèrent une nouvelle et charmante église sur un site nouveau.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site Internet de la paroisse : ...

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Notes et références

  1. Sur l'écrivain, voir Wikipédia


Administration