Balbronn, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Paroisse luthérienne de Balbronn
France France
  • Consistoire de : Wasselonne
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : Gérard Janus
  • Téléphone : ...
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Balbronn, 173 rue du Fossé de l'Eglise 67310 Balbronn

La paroisse luthérienne de Balbronn est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Balbronn : Eglise protestante

Historique

Balbronn

Le village de Balbronn était rattaché à partir de 1539 au comté de Hanau-Lichtenberg. Lors de la Réforme, le curé en place, Johann Weinbrenner, choisit la nouvelle orientation du christianisme et resta dans le village comme premier pasteur jusqu'à sa mort en 1553.

L'église

L'église protestante, édifiée au milieu d'une enceinte fortifiée, comporte une nef romane posée sur une base pré-romane et transformée aux 13ème et 14ème siècles. Au haut de la tour, qui abrite une des cloches anciennes d'Alsace fondue en 1552, se trouve un ancien cadran solaire. Le simultaneum, introduit en 1687, prit fin en 1905-1906, années de la construction de la nouvelle église catholique. Le lieu de culte protestant fut alors profondément rénové. Son inauguration eut lieu le 20 septembre 1908. Une verrière, réalisée à cette occasion, raconte l'histoire du village, évoquant l'empereur Frédéric Barberousse et la famille des Hohenstaufen, qui étaient longtemps en possession du lieu. L'histoire mouvementée de la région est évoquée par les armoiries de la ville de Haguenau, de celles des Hanau-Lichtenberg et du royaume de France, propriétaires successifs. Le rattachement de l'Alsace à l'empire allemand est désigné par l'aigle noir. C'est sous ce régime que les travaux de restauration ont été réalisés.

Divers témoins de l'histoire peuvent y être admirés : deux pierres tombales du 16ème siècle, un tronc à offrandes daté également du 16ème siècle, le buffet d'un orgue Silbermann de 1747, classé, ainsi qu'une chaire en bois sculptée par le menuisier colmarien Théophile Klem et mise en place en 1908. L'abat-voix porte la parole de Jésus rapportée dans Luc 11, 28 : « Selig sind die Gottes Wort horen und bewahren » (heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui l'observent). Du temps de l'importante rénovation subsiste au fond du chœur un vitrail avec un Christ bénissant. Le même thème se retrouve sur une peinture qui orne le plafond en bois de la nef. Dans la voûte du chœur ont été peints quatre médaillons représentant les apôtres Jean, Paul et Pierre et le réformateur Martin Luther ! Une étonnante curiosité a été découverte lors des travaux de restauration et dont une copie est conservée à l'église : une main de fer, prothèse du chevalier Hans von Mittelhausen, qui a probablement perdu son avant-bras en 1525, lors de la guerre des Paysans.

Une imposante synagogue rappelle la présence, dans le passé de ce village, d'une importante communauté juive.

À Balbronn, la place où se trouve le presbytère, belle bâtisse à colombages, est nommée d'après le pasteur Albert Kiefer (1844-1913). Celui-ci a publié une histoire de Balbronn et un remarquable ouvrage sur les pasteurs du comté de Hanau-Lichtenberg, qui reste une source historique de valeur.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Notes et références


Administration