Bischheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Bischheim
France France
  • Consistoire de : Bischheim
Lieu de culte
  • Ville : Bischheim
  • Adresse : 27 rue Nationale
  • Coordonnées géographiques : 48°36'55" N, 7°45'20" E
Contacts
  • Pasteur(s) : {{{pasteur}}}
  • Téléphone : 03.88.62.09.19
  • Mail(s) : Anne EPTING
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Bischheim, 27 rue Nationale, 67800 Bischheim

La paroisse luthérienne Bischheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Bischheim : Eglise Notre Seigneur Jésus-Christ, 27 rue Nationale
  • Bischheim : Eglise Saint Michel, 10a rue de Vendenheim

Historique

Bischheim, qui appartenait de 1411 à 1789 aux chevaliers Boecklin de Boecklinsau, introducteurs de la Réforme dès 1531, est également pourvue de deux lieux de culte, l'un moderne, Saint-Michel, rue de Vendenheim, dessert le quartier Ouest de la ville, tandis que l'autre est situé au cœur de l'ancien village, rue Nationale. Placée depuis le Moyen Âge sous le patronage de l'archange saint Michel, elle s'appelle à présent l'église Notre Seigneur Jésus-Christ. La tour est le seul vestige, en gothique tardif, de l'ancien édifice. L'actuel s'impose au regard par une fière façade en grès rose, réunissant les trois ordres classiques grecs dans son décor à pilastres et balustres, beau témoin de l'art néo-classique à la mode à la fin du 18e siècle. Il est l'œuvre, entre 1787 et 1790, de l'architecte versaillais Nicolas Salins de Montfort (1753-1839), attaché au cardinal de Rohan, évêque de Strasbourg (le «cardinal-collier »).

Le simultaneum y fut imposé en 1692 et se perpétua jusqu'en 1912. L'intérieur se distingue par les belles proportions dues à cet architecte et s'orne de 6 vitraux consacrés au Christ, aux apôtres Pierre et Paul et aux réformateurs Luther et Mélanchthon, représentés en prédicateurs de l'Évangile, ainsi que d'un orgue dont le buffet, destiné à l'église abbatiale de St. Étienne de Strasbourg, fut acheté à la Révolution par la paroisse et installé en 1793. À noter dans le chœur, deux autres verrières, dont l'une porte en son centre le motif symbolique dit la rose de Luther.

À l'extérieur de la ville, au bout de la rue du Château d'Angleterre, s'étend un parc proche de l'Ill, à l'entrée duquel on peut admirer, de loin seulement, le château du même nom. Il évoque son premier propriétaire, Robert Kingsman alias Kœnigsmann, un commerçant anglais, installé à Strasbourg au début du 17e siècle. La construction actuelle cependant, élevée de 1749 à 1751, est due à Jean de Dietrich, banquier et maître de forges, descendant d'un huguenot lorrain et anobli par Louis XV (Voir sous Niederbronn et Reichshoffen)

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle, Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/Saep

Site Internet

Présentation de l'église Notre Seigneur Jésus-Christ de Bischheim et de ses trois cloches sur le site http://www.youtube.com/campanophile67 : Vidéos N°406 à 410. Voir notamment les vidéos 409 et 410: http://www.youtube.com/watch?v=ZahAGkUkL34 et http://www.youtube.com/watch?v=z-MlvJHE30Q

Administration