Comprendre et s’engager

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

Le mouvement Comprendre et s’engager est né en 1995 de l'initiative de quelques chrétiens alsaciens, convaincus qu'il fallait réagir à la montée des idées d'extrême droite.

Historique

En 1995, au premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Marie Le Pen arrive en tête dans un grand nombre de communes d'Alsace. Des croyants de la région de Bouxwiller, inquiets du développement d'un état d'esprit qui flirte avec des thèses racistes et xénophobes, décident de se mobiliser. Des points fondamentaux de la foi chrétienne - notamment la dignité de tout être humain, créé à l'image de Dieu - sont en jeu. Ils rédigent un texte, intitulé Comprendre et s'engager, qui deviendra la base de la charte du mouvement, invitent à le signer et organisent une veillée de prière. Plus de mille signatures sont récoltées et confortent les initiateurs du mouvement dans leur conviction que l'engagement social et politique n'est pas une option, qu'il est au coeur de la démarche du croyant. La dynamique s'élargit au-delà du protestantisme, au-delà de la région de Bouxwiller. [1]

Lorsqu'en 1997, à Pâques, le congrès du Front national est organisé à Strasbourg, Comprendre et s'engager propose une action de jeûne et utilise ses « outils de travail » : relecture de la Bible, prière et invitation au débat.

Le mouvement se dote de porte-parole et d'une équipe de coordination, puis fait le choix, en 2001, de se constituer en association. Trois groupes se réunissent régulièrement à Bouxwiller, à Ingwiller et à Strasbourg, organisent des conférences, des interventions et des ateliers d'argumentation.

En janvier 2004, un colloque sur le thème Foi chrétienne et extrême droite s'est déroulé à Strasbourg, sous l'égide de la Fédération protestante de France. Sociologues, philosophes, théologiens, pasteurs, hommes et femmes de terrain se sont réunis pour partager leurs analyses et leurs réflexions. [2]


Objectifs

Comprendre

  • les racines de nos peurs et de nos angoisses qui entraînent le repli sur soi
  • les particularités des autres cultures et communautés comme une richesse
  • les mécanismes d’exclusion qui génèrent la violence

S’engager

  • participer à la vie de la cité
  • oser le dialogue avec ceux qui sont tentés par les thèses extrémistes
  • résister à ceux qui prônent l’exclusion et dire non aux militants du repli sur soi
  • voter pour les candidats qui refusent la xénophobie et le racisme
  • nous enraciner dans la terre fertile de l’humanité, de l’espérance, du respect de cet autre à l’image de Dieu.

Au nom d’une Espérance

Nous disons notre volonté d’agir et notre détermination à susciter, à la lumière de la foi chrétienne, une dynamique de réflexion et d’action avec tous ceux qui sont prêts ou déjà engagés.

Administration

  • Présidente : Anne-Sophie GUERRIER, pasteur
  • Adresse secrétariat : 51 rue de la Moder - 67 330 OBERMODERN
  • Email : comprendreetsengager@gmail.com
  • Site internet : www.comprendreetsengager.fr

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes et références

  1. Source : www.protestants.org, Protestants en débats pour 2007, [1]
  2. Les actes de ce colloque sont publiés aux éditions Olivetan : Comprendre les électeurs de l'extrême droite et s'engager pour une autre espérance, sous la direction de Fritz Lienhard et Isabelle Grellier.