Dialogue interreligieux

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

Les occasions de rencontres, d'échanges et de dialogues entre croyants de différentes traditions religieuses ont, naturellement, une longue histoire. Ce n'est certainement pas le Parlement Mondial des Religions de 1893 (1) qui a inventé le dialogue interreligieux même si cet événement majeur constitue un repère important quant à l'évolution contemporaine de ce dialogue. L'irruption spectaculaire du dialogue interreligieux dans la vie des religions s'observe cependant depuis le milieu de ce siècle. Et aujourd'hui, ce dialogue s'impose de plus en plus comme "un défi crucial dont dépend largement la nature et la crédibilité de la foi et du témoignage des croyants de toutes convictions en cette fin du XXe siècle" (2).

Depuis une trentaine d'années, le Conseil œcuménique des Églises, le Vatican, des Eglises nationales et locales ont mise en place des "secrétariats" chargés des questions d'ordre interreligieux, des organismes de dialogue interreligieux ont vu le jour, notamment la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix. Certes, les convictions religieuses profondes ont toujours stimulé et accompagné cette évolution, mais les mutations politiques, culturelles et sociales, comme par ex. le pluralisme, la sécularisation, le relativisme et les droits de l'homme, ont également joué un rôle prépondérant.

La rencontre entre croyants de différentes traditions religieuses prend, actuellement, les formes les plus diverses, allant de l'échange de politesses (lors des fêtes religieuses, par ex.) à la prière commune et le nombre de personnes intéressées et impliquées dans cette démarche augmente de façon spectaculaire. Mais cette extraordinaire diversité du dialogue interreligieux a du coup rendu ce dialogue plus complexe. Le sens du mot "dialogue" semble plus vague, de nombreuses initiatives "échappent" aux institutions religieuses, les prolongations du "dialogue" dans les actions communes au sein de la société se multiplient. Il s'agit sans doute d'une évolution fructueuse dans le sens où le dialogue interreligieux se définit de plus en plus comme une démarche qui cherche à oeuvrer pour une meilleure connaissance réciproque, pour plus de compréhension entre personnes de traditions religieuses différentes et pour plus de justice et de paix sociale.

Dans le cadre du dialogue interreligieux, c'est probablement les rencontres entre juifs, chrétiens et musulmans qui ont été les plus significatives, et en particulier le dialogue islamo-chrétien.

Ove Ullestad, Service Protestant de Relation avec l'Islam.- Mai 1999.

note 1 : pendant presque trois semaines.L'objectif du "Parlement" : "Unir les religions contre toute forme d'irréligion; faire de la règle d'or (Mt.7:12) la base de cette union; présenter au monde (...) l'unité essentielle de nombreuses religions dans les bonnes actions de la vie religieuse". Cité d'après Jean-Claude Basset, voire note 2, p.74.

note 2 : Jean-Claude Basset, Le dialogue interreligieux. Histoire et avenir, Les Editions du Cerf, 1996, p.409-410. Cette étude comporte aussi une bibliographie importante sur le sujet.

Liens utiles:
La Commission protestante pour le dialogue avec le judaïsme de l'UEPAL