Epiphanie

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

Les "trois rois mages" est synonyme de "trois rois sages". Ils symbolisent les trois âges de l'homme.

Melchior venait de Nubie, le plus âgé des trois et avait apporté de l'or.

Balthazar est connu pour avoir apporté de la myrrhe, sorte de gomme produite d'un arbre en Arabie utilisée dans la préparation cosmétique et en pharmacie.

Gaspar le plus jeune avait apporté de l'encens, résine dégageant un parfum lorsqu'on la fait brûler.


Les mages, dans l'Antiquité étaient des prêtres du culte de Zoroastre chez les Perses et les Mèdes.

Le site du Ministère de la communication et de la culture propose des pages sur les rois mages.

Dans l'Evangile de Matthieu 2:1-12, qui ne mentionne pas leurs noms, ils sont présentés comme des riches personnages ayant visité l'enfant Jésus à Bethléem en Judée au temps du roi Hérode. (L'Evangile de Luc 2:15-21 ne parle pas des mages ; par contre, il mentionne la visite des bergers.)


Mage vient du mot grec magos signifiant à la fois prêtre perse, magicien, propagandiste, religieux, charlatan. On trouve ce mot dans l'A-T en Daniel 2.2, 10 ou il désigne des astrologues en Mésopotamie et rien n'indique que ce soient des rois.


La visite des rois mages rendue à l'enfant Jésus est remémorée à la fête de l'Epiphanie, le 6 janvier, un peu après la fête de Noël.


Cette visite a inspiré de nombreux artistes qui se sont plus à peindre les trois rois mages présentant les cadeaux à l'enfant Jésus couché dans une crèche ou dans les bras de sa mère la Vierge Marie.

Samuel Mahler

Bibliographie

  • Madeleine FELIX, Le livre des Rois Mages, Paris : Desclée de Brovwer, 2002, 239 p.