Erstein, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne d'Erstein
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Dorlisheim
  • Consistoire de : Gerstheim
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : Guy Moser
  • Téléphone : 03.88.98.05.90
  • Mail(s) : Guy Moser
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Erstein, 24 rue du Général de Gaulle 67150 Erstein

La paroisse luthérienne de Erstein est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Erstein, 24 rue du Général de Gaulle
  • Fegersheim, rue de Lyon
  • Lipsheim
  • Ohnheim

Historique

  • ERSTEIN

La ville, construite autour d'une abbaye, est restée un bastion catholique jusqu'à 1850. En 1853, une filature de laine peignée s'est implantée à Erstein et a attiré des ouvriers protestants. L'église la plus proche étant à 7 km, l'industriel mit à leur disposition une salle de l'usine où le premier culte eut lieu le 28 décembre 1862. Un vicariat dépendant de la paroisse de Gerstheim fut créé en 1866.

La ville est devenue chef-lieu d'arrondissement en 1871. L'arrivée de nombreux fonctionnaires augmenta considérablement le nombre de paroissiens: 200 en 1872, 300 en 1879. La construction d'une église s'avéra vraiment nécessaire. L'église actuelle, rue du gaI. de Gaulle, une « belle et sobre construction », fut inaugurée le 9 décembre 1883. Construite en pierres de taille, elle est de style gothique classique. Le clocher-porche, surmonté d'une belle flèche, domine les maisons à colombage et les anciens séchoirs à tabac. En 1884, la paroisse est devenue autonome. Dix ans plus tard, elle comptait plus de 600 protestants, au moment de la création de la célèbre sucrerie d'Erstein. En 2002, une dizaine de villages qui s'étendent de part et d'autre de la RN 83, forment la diaspora* de la paroisse.

  • Fegersheim

Fegersheim était un fief des seigneurs de Rathsamhausen, qui essayèrent d'introduire la Réforme au 16e siècle, sans succès. En W02, le pasteur Kaspar Klee fut expulsé du village et le culte catholique fut définitivement rétabli en 1604, sur ordre du nouvel évêque. En 1850, sept protestants seulement habitaient la commune qui comptait plus de 1800 habitants. Vers 1970, les protestants de Fegersheim, devenus plus nombreux, se regroupèrent avec ceux de Lipsheim et d'Ohnheim et cherchèrent un lieu de culte. Ils se réunirent d'abord dans une salle de la mairie, puis la commune leur accorda en 1980 un ancien bâtiment qui fut transformé en chapelle (derrière la poste, rue de Lyon). Deux beaux vitraux, le baptême et la cène, furent réalisés en 1999 et 2001 par Philippe Simonin. Actuellement, 200 foyers environ se rattachent à cette annexe d'Erstein.

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle, Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/Saep

Site Internet

...

Administration