Genève

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

C'est en 1535 que les Genevois abolissent la messe. Sous l'influence des prédications de Guillaume Farel et d'Antoine Froment, la Réforme s'implante à Genève. Jean Calvin et Théodore de Bèze, son successeur, organisent l'Eglise et la vie de la cité. Le rayonnement intellectuel et religieux de Genève est tel qu'il lui vaut le titre de "Rome protestante". De toute l'Europe, des protestants persécutés dans leurs pays viennent y trouver refuge. Grâce au développement de l'économie et notamment de l'imprimerie, les idées nouvelles se répandent. Après la révocation de l'Edit de Nantes par Louis XIV, une deuxième vague de réfugiés venus de France afflue à Genève. Tout au long des siècles suivants, Genève perpétuera cette tradition d'accueil en recevant de nombreux réfugiés politiques. En 1863, Henri Dunant fonde le Comité qui deviendra le Comité international de la Croix Rouge. En 1864, la signature de la première convention de Genève marque la naissance du droit humanitaire international dans le développement duquel Genève jouera un rôle important. Depuis le début du 20ème siècle, de nombreuses organisations internationales sont implantées à Genève.

Voir aussi : Musée international de la Réforme