Guerre des Camisards

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

La guerre des Camisards répond à la volonté de catholicisation forcée par un refus guerrier. Cette réaction est cependant minoritaire.

  • 1686, une année après la révocation de l'Edit de Nantes, des prédicateurs réunissent clandestinement des protestants, de ce fait ces cultes en plein air - nommées assemblées du Désert - sont célébrés. Les premières prédications incitent à la patience, puis peu à peu les incitations à la "vengeance divine" s'élèvent.

Le premier acte est la délivrance de prisonniers conduit par l'abbé Chaila qui est tué à cette occasion. Nous sommes le 24 juillet 1702. C'est le début de la révolte des Camisards.

Ces Camisards seront souvent de simples bergers ou des artisans, parfois aussi des propriétaires agricoles ayant quelques moyens financiers. Cependant les citadins et gentilshommes protestants ne les appuieront pas. Si les Camisards n'ont pas de programme politique leur réaction rappelle celle des guérillas révolutionnaires.

L'un de leur chef, Roland, est tué en 1704. Cavalier, un autre chef, se rend et la révolte décline dès cette année-là.

Dès 1715, lors du premier synode clandestin convoqué par Antoine Court, l'illuminisme et la lutte armée seront désavoués.

Reste que les Camisards entre dans la légende... Chaque année depuis 1911, le premier dimanche du mois de septembre, une fête commémorative se déroule au musée du Désert à proximité d'Anduze rassemblant entre 10 000 et 20 000 participants.

Source

  • Le protestantisme. Jean Baubérot, Jean-Paul Willaime. Editions MA, Paris 1987 (Epuisé)