Harskirchen, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Harskirchen
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : La Petite Pierre
  • Consistoire de : Sarre-Union
Lieu de culte
  • Ville : Harskirchen
  • Adresse : 68 rue de Fénétrange
  • Coordonnées géographiques : 48°55'53" N, 7°02'25" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Nathalie NEHLIG
  • Téléphone : 03.88.00.91.05
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Harskirchen, 68 rue de Fénétrange 67260 Harskirchen

La paroisse luthérienne de Harskirchen est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Harskirchen : rue d'Altwiller
  • Bissert : 4 rue de l'Eglise

Historique

  • HARSKIRCHEN

Dans les guerres et troubles politicoreligieux du 17" siècle, Harskirchen partagea le sort désastreux commun à toutes les localités du comté. La paix de Ryswick* redonna espoir aux protestants. Le simultaneum* catholico-protestant fut décrété pour l'église de Harskirchen (actuelle église catholique). Mais c'est à la suite du partage du comté en 1745 que Harskirchen prit un essor particulier. Le village devint le centre administratif des possessions alsaciennes de la branche Nassau-Saarbrücken. C'est à cette branche des Nassau qu'ont été attribués les 2/3 de l'ancien comté de Saarwerden. Le village devint ville.

En 1749, la paroisse protestante cessa d'être une annexe. Elle obtint son propre poste pastoral. À partir de 1756, ses pasteurs portaient le beau titre de « Oberpfarrer» avec des fonctions comparables à celles des inspecteurs ecclésiastiques* luthériens actuels. C'est à ce moment que le «Nassau-Saarbrückisches Gesangbuch» fut introduit et resta longtemps en usage.

Le comte Wilhelm-Heinrich de Saarbrücken lança un programme de constructions nouvelles, dont un grand nombre restent conservées. Le couronnement en fut la construction d'une nouvelle église (1766-1767) réservée uniquement aux protestants. L'architecte de la cour FJ. Stengel et son adjoint Karl-Abraham Dodel ont réalisé un sanctuaire évidemment plus modeste que la Ludwigskirche de Saarbrücken, mais l'église de Harskirchen, dans l'esprit rococo, reste un bijou en Alsace Bossue. Les vicissitudes des guerres ultérieures endommageront gravement cette église, mais, grâce aux efforts des habitants et des services publics, l'édifice a pu être conservé. Il a été restauré récemment. Les trois portails, l'autel, la chaire, le buffet d'orgue et les fresques forment un ensemble baroque inhabituel pour une église protestante, mais leur délicate retenue les rendent supportables aux esprits les plus austères. D'après la tradition orale, l'orgue du facteur d'orgue de Saarbrücken Johann Georg Geib serait l'ancien instrument de la chapelle castrale de Saarbrücken. Mais cette tradition n'a pas encore été documentée.

  • BISSERT

Sa minuscule église, qui a pourtant tout d'une grande, a fière allure sur son monticule. Elle fut construite en 1910 par l'architecte Berst de Strasbourg.

Aujourd'hui, Bissert est rattachée à la paroisse luthérienne de Harskirchen. En 1865, 101 habitants de Bissert étaient protestants dont 19 se déclaraient luthériens et 82 réformés. Jusque vers 1968, un pasteur réformé venait spécialement pour les services de sainte cène, parfois même le président du Conseil synodal de l'ERAl.:'. L'ancienne coutume réformée du méreau* (pièce de métal qui signifiait qu'on avait satisfait à la discipline ecclésiale et qu'on avait droit au sacrement) se perpétuait et s'était généralisée jusque vers 1968 où les communiants déposaient sur l'autel une pièce de monnaie. Mais on n'en connaissait plus la signification ; on la comprenait comme une offrande.


Source : Protestants d'Alsace et de Moselle. Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/saep

Site Internet

...

Administration