Hurtigheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Hurtigheim
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Dorlisheim
  • Consistoire de : Ittenheim
Lieu de culte
  • Ville : Hurtigheim
  • Adresse : 36 route des Romains
  • Coordonnées géographiques : 48°37'08" N, 7°35'29" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Claire DE LATTRE-DUCHET
  • Téléphone : 03.88.69.00.88
  • Mail(s) : claire-delattre@wanadoo.fr
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Hurtigheim, 36 route des Romains 67117 Hurtigheim

La paroisse luthérienne de Hurtigheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Hurtigheim : rue des Forgerons
  • Quatzenheim : rue des Seigneurs
  • Wintzenheim : rue de l'Eglise

Historique

Hurtigheim

Situé en bordure de l'ancienne route romaine de Stasbourg à Saverne, Hurtigheim est un vieux village agricole à proximité duquel on a découvert des implantations néolitiques. En 1541, la famille des Zorn introduit la Réforme, malgré l'opposition du grand Chapitre de Strasbourg qui avait des droits dans la localité. Le premier pasteur, un certain Christoffel, était également médecin des syphilitiques ("Blatterarzt") à Strasbourg. Sa présence est attestée jusqu'en 1548.

La nef de l'église a été reconstruite en 1864. Deux paroles bibliques ont été placées dans la partie avant de l'église : à gauche de la chaire, un verset du psaume 23 en français L'Éternel est mon berger ; à droite de la chaire un verset de l'évangile de Luc en allemand Eins aber ist not (une seule chose est nécessaire. Luc 10, 42). À l'intérieur de l'autel-armoire d'une forme inhabituelle on trouve l'inscription « fait par Michel North, cultivateur, 1860 ». La tour-clocher n'est pas accolée à la nef, mais en est séparée de 71 centimètres, ce qui est une rare curiosité en Alsace. Elle comporte une base qui remonte au Moyen Âge. Une petite cloche fondue par Edel en l'an 6 de la République (1797) est toujours en usage. Une tradition ancienne a survécu longtemps dans le village : l'église, qui était un ancien lieu de pèlerinage dédié à saint Valentin, continuait d'être visitée par des personnes demandant l'intercession de ce saint pour la guérison de malades épileptiques. L'offrande d'un don en argent est traditionnellement incluse au culte protestant. Pendant longtemps fut utilisée à Hurtigheim une bourse à offrande (un sachet fixé au bout d'un bâton), et munie d'une clochette ("Klingelbeutel") pour réveiller les dormeurs pendant la quête ! Les «Klingelbeutel» furent interdits par la direction de l'Église en 1843.

Quatzenheim

Situé, comme sa paroisse-mère, sur l'ancienne route romaine, Quatzenheim est un village qui s'est développé et qui dépasse les 500 habitants. La Réforme y fut introduite en 1539 par la famille noble des Landsberg. Pendant près de deux siècles et jusqu'à la Révolution, la paroisse était une «Seminoristenpfarrei» desservie par de jeunes théologiens venant de Strasbourg. L'église est un modeste édifice, reconstruit au cours du 18e siècle. Son clocher en bois est recouvert d'ardoises. Dans le lieu de culte a été conservée une stèle funéraire du 18e siècle rappelant le souvenir d'un membre de la famille noble des Oberkirch.

Un témoin de la piété populaire se trouve dans une inscription sentencieuse de 1820, gravée dans une pierre de grès au-dessus d'une porte de ferme : «Wer geht zu diesem Thor hinein, der muss eines guten Willens sein. Und wer dies nicht im Herzen ist, der bleib drausen, wo er ist. Gott, unter deinem Willen und Beystand ist das Thor allmahlich in deiner Hand. Behüt das Haus vor Feuer und Brand. Der liebe Gott wolle das alles geben, damit wir seliglich leben und selig sterben. Amen. Georg Lobstein. Anna Klein». («Celui qui passe par ce portail doit être bien intentionné. Et celui qui ne l'est pas dans son cœur, qu'il reste dehors, là où il est. Dieu, par ta volonté et ton assistance, ce portail est dans ta main au fur et à mesure. Protège la maison du feu et de l'incendie. Que le Dieu très bon nous accorde tout cela pour que nous puissions vivre heureux et mourir dans la paix du Seigneur. Amen.») Une ancienne synagogue de 1819 et un cimetière des 18e et 19e siècles témoignent d'une importante implantation juive dans le passé.

Wintzenheim - Kochersberg

La paroisse protestante de ce village agricole du Kochersberg, dont le nom même rappelle une activité vinicole, est enclavée dans une région à dominante catholique. Aujourd'hui annexe de Hurtigheim, elle a eu une histoire mouvementée à travers les siècles. La Réforme y fut introduite vers 1540, sans doute sous l'influence de la famille des Hanau-Lichtenberg. Wintzenheim devint alors une annexe de la paroisse de Duntzenheim, village situé à plus de six kilomètres. De 1804 à 1865, les protestants furent rattachés à la petite paroisse de Zehnacker, implantée de l'autre côté du Goeftberg. Par la suite, Wintzenheim devint paroisse indépendante jusqu'en 1965. La paroisse fut rattachée avec sa diaspora à Hurtigheim. Mais le dernier pasteur habitant au village l'avait quitté dès 1926. Luther Pera, originaire de Perse, avait fui avec sa famille le génocide arménien. Arrivé en 1920, il émigrera quelques années plus tard en Amérique.

Le lieu de culte protestant est une construction massive des 12e et 13e siècles avec des fenêtres renaissance à meneaux. Hérité de l'église ancienne lors du passage à la Réforme, il devint simultané en 1686 et le resta jusqu'en 1902, quand l'église catholique fut construite. Sur le linteau de l'église se trouve un écusson figurant un calice surmonté d'une hostie qui rappellent que la communauté se réunit dans la sainte cène autour du pain et du vin, signes de la présence de son Seigneur. Sur l'ancien cimetière autour de l'église sont conservées quelques pierres tombales en grès. L'église a été entièrement renovée en 2008.

Personnalités

Un protestant «zélé et pratiquant régulier », né a Hurtigheim et fidèle à son village d'origine, a eu une influence déterminante, en particulier sur une des branches de l'activité agricole alsacienne. Le sénateur-maire Jean-Jacques Urban (1875-1962) a été le président-fondateur de la Cophoudal, la Coopérative du houblon d'Alsace.

Un des derniers pasteurs de Wintzenheim, Charles Philippe Heil (1880-1963), quitta le pastorat en 1909, aprés son passage au village, pour devenir journaliste, conseiller général autonomiste de Soultz-sous-Forêt de 1928 à 1940 et adjoint au maire de Strasbourg de 1929 à 1935. If fonda le parti régionaliste alsacien.


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site Internet :

- Présentation de l'église de Hurtigheim et de ses cloches sur la chaîne campanaire www.youtube.com/campanophile67  : voir les vidéos Voir les vidéos N°670 à 673. Liens vers ces vidéos : http://www.youtube.com/watch?v=rzckyFunnw4&feature=plcp

http://www.youtube.com/watch?v=y-srhAA-zyE&feature=plcp

http://www.youtube.com/watch?v=gcan_GxELOU&feature=plcp

http://www.youtube.com/watch?v=9Fp1kCXIiAc&feature=plcp

- Présentation de l'église de Quatzenheim et de ses cloches sur la chaîne campanaire www.youtube.com/campanophile67  : voir les vidéos N°666 à 669. Liens vers ces vidéos : http://www.youtube.com/watch?v=GdQvPN8t0tk&feature=plcp

http://www.youtube.com/watch?v=zFo05VpNLoE&feature=plcp

http://www.youtube.com/watch?v=7pvFKWuL-ds&feature=plcp

http://www.youtube.com/watch?v=OUGfAULVu3Q&feature=plcp

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Notes et références


Administration