Ingenheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne d'Ingenheim
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Bouxwiller
  • Consistoire de : Schwindratzheim
Lieu de culte
  • Ville : Ingenheim
  • Adresse : 6 rue de l'Eglise
  • Coordonnées géographiques : 48°43'58" N, 7°30'51" E
Contacts
  • Pasteur(s) : ...
  • Téléphone : 03.88.91.95.05
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne d'Ingenheim, 6 rue de l'Eglise, 67270 Ingenheim

La paroisse luthérienne d'Ingenheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • ...


Historique

De 1802 à 1853, Ingenheim, petit village, fut chef-lieu de consistoire de la nouvelle Église de la Confession d'Augsbourg*. Les Articles organiques* qui organisent le protestantisme dans notre région après la tourmente de la Révolution définissent comme cellule de base de l'Église non la paroisse locale, mais le Consistoire*. Ingenheim devint Église consistoriale, regroupant les communautés de Dettwiller, Ernolsheim, Schwindratzheim, Alteckendorf, Waltenheim et Duntzenheim. Quand, en 1852, par décret-loi, l'existence légale de la paroisse locale fut rétablie, Ingenheim perdit son titre et le consistoire de Schwindratzheim fut créé.

L'église actuelle fut inaugurée le 25 novembre 1888. Elle remplace l'ancienne église Saint-Ulric, détruite par la foudre en 1884. Les dimensions imposantes du clocher actuel doivent certainement rappeler que Ingenheim fut jadis le centre de tout un ensemble de communautés protestantes. Au 19' siècle, de nombreux Alsaciens émigrèrent. Certains firent fortune, mais n'oublièrent pas leurs origines. En 1925, Johannes Claus, de Sacramento (USA) offrit une cloche pour remplacer celles qu'on a transformées en canons en 1917.

Source : Protestants d'Alsace et de Moselle. Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/saep


Site Internet

...

Administration