John Wesley

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

Né en 1703, John Wesley est le fils d'un prêtre de l'Eglise anglicane. Etudiant en théologie à Oxford, ordonné prêtre anglican en 1728, il fonde avec son frère Charles (1707-1788), lui aussi ordonné prêtre anglican (en 1735), une petite association qui reçoit le sobriquet de méthodiste, "à cause de la régularité et l'esprit de méthode" apportés par ses membres dans leurs pratiques religieuses. Influencé par les Moraves et le Mouvement du Réveil, Wesley vit, le 24 mai 1738, une expérience de conversion. Sa description est restée célèbre :

"In the evening I went very unwillingly to a society in Aldersgate Street, where one was reading Luther’s Preface to the Epistles to the Romans. About a quarter before nine, while he described the change which God works in the heart through faith in Christ, I felt my heart strangely warmed. I felt I did trust in Christ, Christ alone for salvation, and an assurance was given me that he had taken away my sins, even mine, and saved me from the law of sin and death"("Le soir, je me rendis de très mauvais gré à une société d’Aldersgate Street, où quelqu’un lisait la préface de Luther à l’Epître aux Romains. Vers environ neuf heures moins le quart, tandis qu’il décrivait les changements que Dieu opère dans le cœur par la foi dans le Christ, je sentis une étrange chaleur envahir mon cœur. Je sentis que je me fiais au Christ, au seul Christ, pour être sauvé, et qu’on venait de m’assurer qu’il avait pris mes péchés, mes propres péchés, et qu’il m’avait sauvé, moi, de la loi du péché et de la mort.")(W. Reginald Ward et Richard P. Heintzenrater (ed), op. cit., vol. 18, pp. 249-250.C’est Wesley qui souligne.)


Annonçant la bonne nouvelle du salut offert à tous les hommes, par la foi, il rencontre bientôt une vive opposition de la part de l'Eglise établie. Wesley se met alors à prêcher en plein air. Il souhaite s'adresser à tous,et particulièrement aux plus défavorisés. Ses prédications rencontrent un immense succès.

Wesley s'entoure de prédicateurs laïcs. Il n'hésite pas à sillonner les Iles britanniques - préparant ses sermons, lisant et écrivant à cheval - pour aller à la rencontre de ses paroissiens. "Le monde est ma paroisse" déclare-t-il . Contribuant à la création d'écoles et d'organismes sociaux pour lutter contre l'ignorance et la pauvreté, il sera l'un des premiers à s'élever contre l'esclavage. Même s'il reste attaché à ses origines,Wesley finit par rompre avec l'Eglise anglicane. A sa mort, en 1791, l'Eglise méthodiste compte environ 70 000 membres en Angleterre et 60 000 aux Etats-Unis.

Nadine Lambert

Liens externes