Kaysersberg, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Kaysersberg
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Colmar
  • Consistoire de : Riquewihr
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : ...
  • Téléphone : 03.89.78.22.97
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Kaysersberg, 124 rue du Général de Gaulle 68240 Kaysersberg

La paroisse luthérienne de Kaysersberg est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Kaysersberg : Eglise protestante

Historique

  • KAYSERSBERG

L'empereur Frédéric Il de Hohenstaufen fait construire en 1218 un château pour contrôler toute circulation dans la vallée. Le duc de Lorraine s'en empare en 1248 ; il retombe dans les mains du futur roi, Rodolphe de Habsbourg, en 1260. La cité devient ville impériale en 1293 et, en 1354 elle fait partie de la Décapole*. Cette ligue prévoit une coopération militaire, afin de lutter contre le brigandage et, entre autres, une intervention mutuelle en cas de révolution municipale pour empêcher la noblesse de reprendre la première place dans les 10 villes.

En 1523, le curé «Stadtpfarrer» Simson Hillner prêche le «pur» évangile, comme Mathias Zell (originaire de Kaysersberg) à Strasbourg. Il est arrêté et décapité à Kaysersberg, un dimanche matin, après la messe! La décision est jugée trop rapide par l'évêque de Bâle qui jette l'interdit sur la ville.

À Kaysersberg, la Réforme a beaucoup de difficultés à s'introduire. En 1578, trois protestants sont écartés du Conseil de la ville, malgré les vives protestations de Lazare de Schwendi, général protestant, seigneur du Hohlandsbourg, château dominant Wintzenheim. Le droit de cité ne sera accordé qu'aux catholiques et sous deux conditions : communier à Pâques et être marié après s'être confessé!

En mai 1606, on ne recense que des catholiques. Ruinée par la guerre de Trente Ans, la ville connaît un renouveau économique et démographique grâce à l'immigration suisse et de la Souabe dans la seconde moitié du 17e siècle. En 1862, on parle d'une salle de prière pour les protestants. En 1885, on recense 31 protestants. Grâce à la société «Gustav-Adolph-Verein» (Société de secours en faveur des disséminés), le premier poste pastoral autonome est créé en 1905.

L'église protestante est située dans la maison où est né Albert Schweitzer en 1875, maison transformée en musée à sa mémoire. Pasteur, théologien, philosophe, organiste, médecin, il s'installe à Lambaréné au Gabon en tant que médecin. En 1952, il reçoit le prix Nobel de la paix. Il meurt à Lambaréné en 1965 (voir page 220).


  • Personnalité

Jean Geiler de Kaysersberg (1445-1510) est l'un des plus grands prédicateurs à fa cathédrale de Strasbourg, aux idées proches de la Réforme, de 1478 à sa mort. La chaire de fa cathédrale à été réalisée spécialement pour lui par Hans Hammer en 1485. Elle a été démontée et sauvée pendant la période révolutionnaire, puis remise en place en 1804.

Dans ce parc, près de la maison natale du Dr. Schweitzer, l'association «Espoir» de Colmar (voir page 207) a inauguré le 27.01.2005 un mémorial sculpté par Martine Lutz dans un séquoia. Ce mémorial, offert à la ville de Kaysersberg, a été baptisé « Mémorial pour le respect dû à tout être humain ». Il rappelle le combat d'A. Schweitzer pour le respect de la vie, combat toujours actuel dans toute société.

Bibliographie

Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Site Internet

...

Administration