Lingolsheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Lingolsheim
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Strasbourg
  • Consistoire de : Elsau
Lieu de culte
  • Ville : Strasbourg
  • Adresse : 21 rue du Souvenir
  • Coordonnées géographiques : 48°33'14" N, 7°40'55" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Niels JOHN ; Frédéric GANGLOFF
  • Téléphone : 03.88.78.28.19
  • Mail(s) : pasteur.niels.john@gmail.com
  • Site Internet : protestants-lingolsheim.fr[1]



Présentation

Paroisse luthérienne de Lingolsheim, 21 rue du Souvenir 67380 Lingolsheim

La paroisse luthérienne de Lingolsheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Lingolsheim : Eglise, rue du Souvenir
  • Lingolsheim : Chapelle St Marc, 18 rue de Franche Comté

Historique

  • Lingolsheim

L'histoire de la paroisse de lingolsheim se confond avec celle du village jusqu'au 18e siècle. Fief et résidence des sires de Landsberg qui adoptèrent la Réforme, «Lingo», en vertu du principe «cujus regio, ejus religio» (les sujets d'un seigneur doivent pratiquer la même religion que lui), les suivit en 1589. Or, quand en 1739 Samson Ferdinand de Landsberg (1699-1771) se convertit au catholicisme, il convoqua en son manoir les élus et les notables pour inviter les habitants à l'imiter. Ils refusèrent, en enfreignant le dit principe et le seigneur, dépité, se retira en son château de Niedernai. En 1742, il parvint cependant à imposer le simultaneum* dans l'église où il fut maintenu jusqu'en 1901. Des dalles funéraires des Landsberg subsistent, adossées au clocher, dont la base est médiévale et le haut néo-roman. La nef fut rebâtie en 1908/1909 et décorée sur la façade d'un portail et d'un double fronton baroquisants.

L'horloge a été offerte par les tanneries Adler-Oppenheim, principal employeur de la commune, florissantes avant 1914, et l'orgue, du facteur Link, provient du Wurtemberg. L'édifice (rue du Souvenir) a souffert du bombardement du 25 septembre 1944.

La chapelle Saint-Marc, 18 rue de Franche-Comté, dessert depuis les années 1980 le nouveau quartier, au Nord de la voie ferrée.

Ironie de l'histoire, le modeste manoir des 17e et 18' siècles des Landsberg, devenus catholiques, abrita le presbytère de 1840 environ à 1968 (Centre médico-social, rue du Château).


Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle, Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/Saep

Site Internet

  • Lien vers le site de la paroisse:

http://www.protestants-lingolsheim.fr/

  • Présentation de l'église protestante de Lingolsheim et de ses cloches sur le site www.youtube.com/campanophile67

Voir les vidéos N°353 à 357. Voir notamment les vidéos N°356 (4/5) (sonnerie du plenum): http://www.youtube.com/watch?v=9xdXxfVkKBo et N°357 (5/5) (montage-photos): http://www.youtube.com/watch?v=XDfZ8Hatj6M

Administration