Mariage

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

Le mariage protestant

Pour les Eglises protestantes le mariage religieux en tant que tel n’existe pas : c’est le mariage civil qui est pleinement reconnu comme valable et suffisant. Mais, sur demande du couple, l’Eglise offre un culte de bénédiction de Dieu sur le couple marié qui veut placer son union sous le regard de Dieu et lui confier son avenir. Cette célébration préparée activement par le couple et leur pasteur donne évidemment l’occasion d’une fête plus ou moins importante.

Une telle célébration religieuse autour du mariage trouve son sens dans la lecture biblique de la théologie protestante. Pour elle, pas question de sacrement du mariage, mais le mariage civil est l’occasion, pour le couple chrétien, d’exprimer lors d’un culte public sa reconnaissance à Dieu et de partager sa joie avec ses familles et ses amis, l’occasion de prier et de chanter pour inscrire cet évènement dans un engagement de fidélité et de durée avec l’aide de Dieu. A titre d’exemple, voici une déclaration d’engagement écrit par un jeune couple : "N..., je veux apprendre à t’accepter tel (telle) que tu es, à vivre avec toi dans la joie, dans l’espérance et aussi dans les difficultés ou la tristesse. Je promets de respecter en toi ce qui te fait autre, et de t’aimer malgré des divergences possibles. Je veux vivre avec toi l’espérance en Jésus-Christ, et la partager avec nos enfants." Ce projet relationnel illustre bien ce que signifie la célébration protestante du mariage. Parce que la Bible nous raconte en Genèse 1,26-28 qu’au commencement Dieu bénit le couple qu’il a "crée mâle et femelle à son image et à sa propre ressemblance" et qu’il leur dit : "Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et gérez-la", les Églises protestantes encouragent les couples à s’engager dans le projet de Dieu pour l’humanité et à vivre de la grâce contenue dans sa bénédiction. Construire un couple dans la durée ne va cependant pas de soi. Pour grandir et mûrir, l’homme et la femme ont besoin de réaliser dans leur corps et dans leur esprit l’autre parole biblique, celle de Genèse 2,24 qui dit : ..."L’homme (et la femme) quittera père et mère, s’attachera à sa femme (son mari), et les deux deviendront comme une seule chair." Cette nécessité de quitter (matériellement, mais surtout psychologiquement !) la dépendance parentale est rappelée systématiquement dans toute liturgie protestante de mariage qui se respecte. Car la triple dynamique de "quitter, s’attacher, devenir" est constitutive du lien conjugal tel que le comprend la lecture protestante de la Bible enrichie aussi aujourd’hui par les acquis des sciences humaines. La bénédiction religieuse d’un mariage n’est donc ni une sacralisation, ni une assurance tous risques face à l’avenir ; elle est plutôt un envoi, une mise en route et une responsabilisation des individus qui prennent en charge leur liberté humaine devant Dieu et devant les autres. Ce qui entraîne que l’Église ne peut pas être insouciante en ce qui concerne la préparation à cette grande aventure conjugale et familiale qu’initie le mariage : c’est pourquoi les Eglises protestantes proposent des sessions de préparation à la vie de couple, des entretiens conjugaux et des rencontres familiales ouvertes à tous.

Renseignements au : Service de la Pastorale Conjugale et Familiale 1b, quai St-Thomas 67081 STRASBOURG Cedex. Tel : (33) 03.88.25.90.70.

Gérard Krieger.

Pasteur et conseiller conjugal.

Voir aussi

  • le site du Service Oecuménique
  • le site du Service de la Pastorale Conjugale et Familiale des Eglises protestantes d'Alsace et de Lorraine
  • Alliance
  • Sacrements