Morhange, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Morhange
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : La Petite Pierre
  • Consistoire de : Sarre-Union
Lieu de culte
  • Ville : Morhange
  • Adresse : Rue de Montmorency
  • Coordonnées géographiques : 48°55'39" N, 6°38'46" E
Contacts
  • Pasteur(s) :
  • Téléphone : 03.87.86.31.56 et 03.87.86.25.21
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Morhange, rue de Montmorency 57340 Morhange

La paroisse luthérienne de Morhange est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Morhange

Historique

  • MORHANGE

La seigneurie de Morhange qui comptait 21 villages faisait partie du comté de Salm. Devenue protestante à partir de 1632, elle fut desservie successivement par les pasteurs de Diemeringen et de Lorentzen. Elle passa de nouveau à la Lorraine à partir de 1736, avant d'être revendue. On y trouve très peu de protestants pendant 150 ans.

Ce n'est qu'en 1876 que le premier culte protestant public est célébré dans la chapelle mennonite*. Il rassemblait pour la première fois les protestant habitant Grostenquin, Morhange et les environs. Dès lors, il eut lieu six fois par an dans cette même chapelle. Événement capital survenu en 1890 : l'implantation de la garnison allemande qui fit passer la ville de Morhange de 1 041 habitants en 1885 à 7 603 en 1895. De là, la création en 1892 de la paroisse militaire protestante et en 1893 la construction de l'église de la garnison, fréquentée aussi par les protestants civils. Symbolisant la puissance de l'Empire allemand sur la Lorraine catholique, cette église qui écrase la ville de sa masse imposante reste aujourd'hui le phare de Morhange. Elle n'a pas souffert des batailles de 1914-18, mais a été gravement endommagée lors du bombardement aérien du 10 mai 1940 et touchée en novembre 1944 par les tirs d'artillerie qui précédèrent la libération par les troupes américaines le 15 novembre 1944. Sous l'impulsion de A. Griesbeck, aumônier militaire à Metz, desservant Morhange, une église plus petite, construite dans la nef de l'ancienne, avec une nouvelle voûte et de nouveaux murs latéraux, fut inaugurée à nouveau le 7 mars 1954. Les vitraux de la nef furent exécutés par M. Heyden ; les vitraux d'art polychromes du choeur sont l'œuvre du maître Labouret de Paris.

Alors que la tempête du 26 décembre 1999 avait emporté le clocher du temple de Dieuze (aujourd'hui reconstruit, mais raccourci), la canicule de l'été 2003 a fortement éprouvé la solidité de cette « église-gigogne» : sous l'effet de la chaleur, les deux édifices se sont désolidarisés; une partie de la voûte du bâtiment intérieur s'est effondrée et les murs se sont fissurés. L'église a dû être fermée en septembre 2003 et, en attendant, la paroisse célèbre ses cultes dans la chapelle catholique de la maison de retraite de Morhange.

Malgré toutes ces difficultés, la petite paroisse poursuit ses efforts de dialogue sur le plan œcuménique et interreligieux et de présence de l'église parmi les nombreux touristes du Pays des étangs.


Bibliographie

Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006


Site Internet

...

Administration