Muhlbach sur Munster, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Muhlbach sur Munster
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Colmar
  • Consistoire de : Munster
Lieu de culte
  • Ville : Muhlbach sur Munster
  • Adresse : 59 rue Principale
  • Coordonnées géographiques : 48°01'29" N, 7°04'52" E
Contacts
  • Pasteur(s) : ...
  • Téléphone : 03.89.77.73.18
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Muhlbach sur Munster, 59 rue Principale 68380 Muhlbach sur Munster

La paroisse luthérienne de Muhlbach sur Munster est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Muhlbach sur Munster : 57 rue Principale

Historique

  • MUHLBACH BREITENBACH

Dès 896, l'abbaye de Munster possédait à Muhlbach une église qui servait à la «grande vallée ». En 1559, la population de Muhlbach est passée à la Réforme. Un presbytère y fut construit et on y fit venir un pasteur pour desservir la grande vallée. En 1728, l'évêque de Bâle y nomma un prêtre et le simultaneum* fut instauré dans l'église au bénéfice des catholiques. L'église fut entièrement détruite pendant la Première Guerre mondiale. On décida de reconstruire deux édifices pour remplacer l'église simultanée : l'église catholique fut inaugurée en 1929, la protestante en 1930. L'inscription «Ein Feste Burg ist unser Gott» (le cantique de Luther* «c'est un rempart que notre Dieu ») est placée sur la façade principale. Le bâtiment garde les traces du «modern style» du temps de sa construction.

Le «Musée de la Schlitte» de Muhlbach permet de se faire une idée des conditions de vie et de travail des habitants de la vallée dans l'ancien temps.

  • Personnalité

Georges Henri Rittelmeyer est né en 1817 à Muhlbach. Son père Jean Georges y était pasteur avant d'aller à Soultzeren où il est enterré. La thèse de Georges Henri Rittelmeyer, soutenue à Strasbourg et publiée en 1840, est un «Essai sur la doctrine du Nouveau Testament concernant l'état des âmes après la mort jusqu'au Jugement dernier». Il fut enseignant à Sainte-Foy, puis à Bordeaux, fit un voyage en Allemagne, avant de devenir vicaire à Ribeauvillé en 1842. De 1844 à 1856 il fut pasteur à Muhlbach, puis exerça son ministère à Graffenstaden jusqu'à sa mort en 1892.

Il fit paraitre en 1855 dans une revue de théologie (publiée par un groupe de théologiens strasbourgeois, mais imprimée à Iéna) un long article "Die evangelischen Kirchenliederdichter des Elsasses" (les auteurs de cantiques protestants d'Alsace), qui fut aussi publié séparément. C'est une esquisse historique sur les auteurs de textes de cantiques ayant vécu en Alsace ; pour les mélodies, Rittelmeyer déclare que sa documentation n'est pas suffisante, et il n'en dit donc rien. En 1863, il fut le maître d'œuvre du recueil de cantiques /Gesangbuch für Christen Augsburgischer Confession/, dont le titre précise que les cantiques retenus sont pour la plupart extraits de recueils alsaciens anciens. Ce recueil, plusieurs fois réédité, modifié et enrichi par la suite, a été en usage dans les paroisses de la tendance luthérienne orthodoxe jusque dans les années 1950. Le pasteur Ihme a composé et publié en 1875 le livre d'orgue destiné à l'accompagner, et c'est donc lui qui fit le travail historique sur l'aspect musical, auquel Rittelmeyer avait renoncé. Le recueil de cantiques Rittelmeyer concurrençait le recueil libéral-rationaliste dit «de la Conférence pastorale de Strasbourg » (/Conferenz-Gesangbuch/) qui datait de 1850. Il a contribué, avec le recueil «Spitta» paru en 1899 et prenant la suite du /Conferenz-Gesangbuch/, au renouveau du chant d'Église en Alsace-Moselle.

Bibliographie

Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Lien vers un article de la revue dirigée par Eduard Reuss et Eduard Cunitz portant sur Georges Henri Rittelmeyer

Site Internet

...

Administration