Niederbronn, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Niederbronn-Les-Bains
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Wissembourg
  • Consistoire de : Niederbronn
Lieu de culte
  • Ville : Niederbronn
  • Adresse : rue Clémenceau
  • Coordonnées géographiques : 48°57'03" N, 7°38'33" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Christelle Mulard
  • Téléphone : 03.88.09.00.56
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : http://



Présentation

Paroisse luthérienne de Niederbronn, 22 rue du Général Leclerc 67110 Niederbronn

La paroisse luthérienne Niederbronn est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Niederbronn : Eglise Saint Jean, rue Clémenceau


Historique

  • NIEDERBRONN-LES-BAINS

Réputée depuis 2000 ans comme station thermale et depuis 230 ans pour son industrie métallurgique, Niederbronn a connu au 19e siècle deux fortes personnalités protestantes : le baron Albert de Dietrich et l'épicier Friedrich Weyermüller. L'église protestante de Niederbronn, rue Clémenceau, construite en 1763 en tant qu'église simultanée avec l'aide substantielle de Jean de Dietrich, sert exclusivement au culte luthérien depuis la construction de l'église catholique en 1886. Elle est ouverte toute la journée de mai à octobre.

Le visiteur qui se laisse guider par les vitraux est conduit par les réformateurs Luther et Melanchthon, les apôtres Paul et Pierre et les quatre évangélistes, vers le Christ ressuscité. L'orgue Geib, de 1807, avec son beau buffet, fut restauré en 1970 par le facteur d'orgue Kern.

  • Personnalités

Albert de Dietrich (1802-1888), qui dirigeait les usines de Dietrich au milieu du 19e siècle, était un homme de foi, marqué par le piétisme, un patron protestant soucieux du bien-être de ses ouvriers. Ainsi, il créa une caisse de retraite et d'invalidité et engagea un médecin pour ses ouvriers. Il favorisa leur accès à la propriété d'une terre, pour qu'ils puissent exercer une activité agricole complémentaire, pensant fortifier ainsi la cellule familiale. En plus, il s'intéressa à l'instruction et à la religion : il construisit des écoles, des églises, un presbytère et distribuait des Bibles à ses ouvriers. Pendant de longues années, il était membre du Consistoire supérieur de l'EPCAAL, où il s'opposait, avec d'autres, à la majorité libérale. Sur sa tombe, dans le carré des tombeaux de la famille de Dietrich au cimetière de Niederbronn, est inscrit le cantique :

«Christi Blut und Gerechtigkeit, das ist mein Schmuck und Ehrenkleid, damit will ich vor Gott bestehn, wenn ich zum Himmel werd eingehn» (La justice obtenue par le Christ et son sang, sera ma décoration et mon vêtement, c'est ainsi que je me tiendrai devant Dieu, le jour où j'entrerai dans les cieux).

Friedrich Weyermüller (1810-1877) était le chantre du réveil luthérien en Alsace. Dans d'innombrables cantiques, il chantait son Sauveur, le Christ crucifié et ressuscité, et son Église, qui transmet les grâces du Christ par la Parole et les Sacrements. Certains de ses chants ont trouvé leur place dans les recueils de cantiques de langue allemande. S'il était de nature plutôt douce, il ne craignait pas la lutte et s'engageait à fond dans le combat pour le relèvement de sa chère Église évangélique-luthérienne, pourfendant les «ennemis de l'Église» que sont les rationalistes et les tenants de l'union avec les réformés. N'étant qu'un humble épicier, il avait pourtant une grande culture littéraire et théologique. Sa maison, une étroite construction à colombages, est toujours visible non loin de l'église protestante.

Bibliographie

Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Sites Internet

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

Administration