Ostheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne d'Ostheim
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Colmar
  • Consistoire de : Riquewihr
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : Adrienne ROBIEVELO-MULLER
  • Téléphone : 03.89.47.91.55
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Ostheim, 2 rue Albert Schweitzer 68150 Ostheim

La paroisse luthérienne de Ostheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Ostheim : 2 rue Albert Schweitzer
  • Illhaeusern

Historique

  • OSTHEIM

Dès 1524, le curé Rudolphe Theuber reconnaît les erreurs du pape et participe en 1525 à la révolte des Paysans comme «berger avec ses brebis ». Il est massacré à la bataille de Scherwiller le 20 mai 1525 avec plus de 5 000 victimes. Le relais est pris par le «Leutpriester», Peter Reis, aux idées proches de Mathias Zell, premier réformateur à Strasbourg et originaire de Kaysersberg. Par peur de la réaction de la Régence d'Ensisheim, il s'enfuit. La Réforme est introduite en 1534 et le simultaneum* est imposé en 1686. Suite aux pillages en automne 1674, les osthémois cherchent refuge à Riquewihr et Ribeauvillé avec leur pasteur Christophe Mauritius.

Le simultaneum s'arrête en 1854 avec la construction d'une deuxième église, l'église catholique Saint-Nicolas.

La Seconde Guerre mondiale est désastreuse pour Ostheim. Situé dans la poche de Colmar, le village est bombardé pendant deux mois (novembre 1944 à janvier 1945) pour libérer le passage de la Fecht, âprement défendu par les Allemands. Le village est totalement détruit et ses habitants évacués sur Colmar. Le village est titulaire de la croix de guerre 1939-1945. Le seul vestige est le pan de mur «coupe feu» séparant deux maisons et qui est devenu un mémorial.

L'église protestante actuelle, construite de 1958 à 1960, comporte une tour-clocher isolée, surmontée d'un campanile. Elle a été reconstruite le long de la Fecht sous la direction spirituelle du Pasteur Frantz par René Schmitt et Georges Hirlemann, architectes. Elle comprend un vestibule, volontairement bas pour rappeler à l'homme modestie et humilité, une haute nef et un chœur éclairé par un grand vitrail latéral représentant Jésus et les enfants. Le mur du chœur est bâti en pierre de taille brute pour inviter les fidèles à être des «pierres vivantes» solides, se portant les uns les autres. Les vitraux sont de Robert Pillods, artiste parisien ; ils créent une atmosphère paisible.

  • ILLHAEUSERN

L'originalité du passé historique d'Illhaeusern (qui ne faisait pas partie de la seigneurie de Riquewihr) est due à sa situation géographique: au confluent de l'Ill et de la Fecht, entre deux terrasses de loess, sur la plaine d'inondation appelée le Ried. La fondation du bourg est due aux pêcheurs pour se rapprocher de leur lieu de travail. Le village a été presque entièrement détruit en décembre 1944. Les protestants d'Illhaeusern sont rattachés à la paroisse d'Ostheim.

La chapelle protestante, édifiée en 1828 grâce aux dons de paroissiens, puis endommagée par la guerre, a été reconstruite en 1952 à l'aide des dommages de guerre sous la direction de l'architecte Herrenschmidt de Strasbourg.

Bibliographie

Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Site Internet

...

Administration