Peine de mort

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

La peine de mort

Le débat sur la peine de mort est loin d'être clos malgré la lutte et les prises de positions abolitionniste d'associations (Acat, Amnesty international, d'Eglises ou simplement d'individus). Cette peine de mort est une sanction prévue dans le code pénal. Elle est aujourd'hui encore appliquée dans de nombreux Etats se disant démocratiques.

L'Eglise Réformée de France ayant déjà exprimé son opposition à la peine de mort dès 1963 lors du Synode National d'Orthez le rappelle lors du Synode National de CREIL en 1976 en ces termes: " Le Synode national s'inquiète du mépris de la personne humaine qui s'affirme dans l'application de la peine de mort - estime qu'aucun argument sérieux ne peut en justifier le maintien, - demande aux autorité de la République de renoncer à l'exécution des condamnés à mort, et de préparer une réforme de législation abolissant la peine de mort " - invite les communautés locales à participer aux actions poursuivies par les associations contre la peine de mort " .

La Fédération Protestante de France prend position à travers son Conseil : " Le Conseil de la Fédération Protestante de France estime qu'il existe de sérieuses raisons théologiques pour l'Eglise de mettre en question le principe de la peine de mort 1. Il n'appartient pas aux hommes de fixer le moment de la mort d'une créature humaine. 2. Si coupable soit-il, un homme, pour qui Jésus-Christ est mort, ne saurait être privé du temps de patience et de repentance que Dieu offre au pécheur. 3.La justice humaine étant relative ne saurait prendre des décisions irréversibles qui n'appartiennent qu'au jugement de Dieu. Constate que le taux de criminalité ne paraît pas être lié à l'application ou à la non application de la peine de mort. Rappelle qu'en matière de "Justice politique" le recours à la peine de mort, contraire à la tradition du droit français, ne saurait échapper au soupçon d'être aussi une forme de vengeance ". Extraits du Bulletin d'Information Protestant, BIP n°624 du 12 janvier 1977.

En 1989, la peine de mort est abolie dans 37 Etats. En 1991 la Déclaration du Conseil d'Eglises chrétiennes en France va dans le même sens : non au rétablissement de la peine de mort. Le 17 juillet 1998, la Cour pénale internationale, organe de l'ONU abolit la peine de mort . L' Acat fait un bilan indiquant que l'abolition de la peine de mort dans le monde est en progrès. Ainsi en France la peine de mort a été abolie par la loi n°81-908 du 9 octobre par l'article premier : " la peine de mort est abolie ".

Samuel MAHLER