Pfulgriesheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !

{{Infobox paroisse | nom = Paroisse luthérienne de Pfulgriesheim | dénomination = Luthérienne | membre = Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL) | inspection = Brumath | consistoire = Vendenheim | ville = Pfulgriesheim | adresse = 16 rue Principale | coordonnees = 48°38'35" N, 7°40'15" E | siteweb = ... | pasteur = Anne-Sophie HAHN | téléphone = 03.88.81.97.62 | mail = paroisse.pful@orange.fr

Présentation

Paroisse luthérienne de Pfulgriesheim, 16 rue Principale 67370 Pfulgriesheim

La paroisse luthérienne Pfulgriesheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Pfulgriesheim : 16 rue Principale

Historique

  • PFULGRIESHEIM

La Réforme fut introduite dans ce village en 1526 par les nobles d'Andlau. Le simultaneum*, décidé en 1685, est encore en vigueur aujourd'hui, mais la confession luthérienne est restée prédominante. L'église protestante est le centre d'un ensemble formé par une tour massive et un vieux cimetière qui confèrent au site l'allure d'un lieu fortifié. Une récente opération de réaménagement menée par la commune a valorisé le site. Une restauration de l'église en 1972 élimina, dans un souci de simplification, d'œcuménisme et d'adaptation aux nouvelles règles liturgiques, des éléments décoratifs et de mobilier, tels que l'autel catholique avec son tabernacle, l'autel baroque protestant, des chandeliers, la vieille statue de saint Michel, patron de l'église, la bannière et la croix de procession. Le chœur, jadis réservé au culte catholique, fut sobrement meublé d'un autel commun constitué d'une partie d'une ancienne poutre coiffée d'une meule à grains. Les éléments du mobilier eucharistique catholique, d'époque médiévale, encastrés dans le mur du chœur retrouvèrent leur fonction initiale. Cet intéressant témoignage du passé prend la forme d'un message pouvant se résumer en trois mots : amour, entente, unité. Les fresques du 14e siècle, qui se trouvent sur les voûtes et les murs du chœur, furent déjà précurseurs de ce message. Elles représentent la Vierge à l'enfant dans la scène de l'adoration des Mages, saint Michel, un Christ de la passion avec la colonne de la flagellation, la crucifixion, des anges sonnant la trompette de la résurrection. Lenvoi des apôtres et le Christ glorieux bénissant, entouré des quatre évangélistes, trônent dans la voûte de l'abside. Le chœur abrite deux remarquables pierres tombales. À gauche, celle de Suzanne de l'Isle (1617-16770), seconde épouse de Gabriel de Birckenwald et fille de Melchior de l'Isle et de Louise de Batilly, d'origine huguenote* ; à droite, celle de Dupré de Dortal (16461702), originaire de Vienne en Dauphiné.

Personnalité

Le village a vu naître Sébastien Schmidt (1617-1696), savant hébraïsant et professeur de théologie. Il a acquis une réputation internationale par ses commentaires sur presque tous les livres de la Bible. Pendant 30 ans, il a dirigé le corps pastoral de Strasbourg, regroupé dans le Convent*. Il a publié la première traduction latine protestante du Nouveau Testament.

Source : Protestants d'Alsace et de Moselle. Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/saep

Site Internet

Présentation de l'église et de ses cloches sur YouTube sur la page www.youtube.com/campanophile67 : voir les vidéos N°309 et 310 : http://www.youtube.com/watch?v=yooiKyrPUq8 et http://www.youtube.com/watch?v=EuCgNF9Ybo4&feature=related

Administration