Rittershoffen, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Rittershoffen
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Wissembourg
  • Consistoire de : Hatten
Lieu de culte
  • Ville : Rittershoffen
  • Adresse : 85 rue Principale
  • Coordonnées géographiques : 48°54'10" N, 7°56'52" E
Contacts
  • Pasteur(s) :
  • Téléphone : 03.88.80.00.39
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Rittershoffen, 85 rue Principale 67690 Rittershoffen

La paroisse luthérienne Rittershoffen est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Rittershoffen : 85 rue principale
  • Leiterswiller : rue des Eglises


Historique

  • RITTERSHOFFEN

La Réforme y est introduite en 1545, le simultaneum* en 1685. L'église de 1787 est, comme beaucoup de maisons de cet ancien village agricole, victime des combats de janvier 1945. Dans son livre «Un village dans la tourmente », Anne Frank-Neumann, originaire de Rittershoffen, a rassemblé ses souvenirs de la bataille meurtrière (1'« opération Nordwind »), qui opposa les allemands et les alliés.

Les travaux de reconstruction du village s'achèvent par l'édification de deux églises confessionnelles, protestante et catholique, terminées respectivement en 1961 et 1963. Dans l'église protestante, la verrière du chœur illustre les paraboles : elle est l'œuvre du maître verrier Werlé. L'orgue Schwenkedel est réalisé en 1961. La grande verrière de l'église catholique - illuminée la nuit est due au maître verrier Tristan Ruhlmann ; elle rend compte de la dimension œcuménique de la foi chrétienne. Illustrant la parole du Christ: «Je suis le cep, vous êtes les sarments », l'artiste représente ces sarments sous forme de petites croix, qui débordent sur la frise de la nef. Pour illustrer la dimension œcuménique de la foi, il représente côte à côte la basilique SaintPierre de Rome, la cathédrale de Canterbury, le blason d'Augsbourg et l'église Sainte-Sophie de Constantinople, symboles des quatre grandes Églises chrétiennes : catholique, anglicane, luthérienne et orthodoxe.

La verrière présente en outre la cathédrale de Strasbourg, ainsi que deux personnages significatifs de l'histoire locale: saint Gall, patron de la paroisse et l'impératrice Adélaïde qui, à la veille de l'an mil, dote la commune de sa grande forêt.

En bordure d'un chemin menant vers la forêt, un calvaire en grès (l'un des rares vestiges d'avant 1945) propose un catéchisme en images : Abraham offrant Isaac en sacrifice, Moïse et le serpent d'airain, épisodes de l'Ancien Testament auxquels fait écho la scène de la crucifixion au Golgotha.


  • LEITERSWILLER

Leiterswiller, d'abord annexe de Betschdorf, est détachée en 1719 de cette première paroisse-mère et rattachée à Rittershoffen. La petite église (<< Fleckensteiner Kirchel »), reconstruite en 1736, a conservé son chœur médiéval. Le plafond est lambrissé, le pignon en pans de bois, des motifs végétaux ornent la tribune ... Ici, la sonnerie des cloches se fait à la force des bras, comme autrefois.

Il suffit de traverser un petit pont, à la sortie du village, pour pénétrer dans l'ancienne possession des comtes Palatins : ici commence, avec la paroisse réformée de Hoffen, l'enclave réformée de l'Outre-Forêt.


Source : Protestants d'Alsace et de Moselle. Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/saep

Site Internet

...

Administration