Schoenbourg, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Schoenbourg
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : La Petite Pierre
  • Consistoire de : La Petite Pierre
Lieu de culte
  • Ville : Schoenbourg
  • Adresse : 2 rue de Graufthal
  • Coordonnées géographiques : 48°49'59" N, 7°16'06" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Astrid VOGLER
  • Téléphone : 03.88.70.10.62
  • Mail(s) : ...
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Schoenbourg, 2 rue de Graufthal 67320 Schoenbourg

La paroisse luthérienne de Schoenbourg est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Schoenbourg : rue Principale
  • Eschbourg : rue de l'Eglise
  • Graufthal : rue Principale

Historique

  • Schoenbourg

Depuis l'introduction de la Réforme, Schoenbourg était annexe, soit de la paroisse de Hangwiller, soit de celle de Wintersbourg, soit de Lohr. Ce n'est que le 10 avril 1835 que le village devint paroisse autonome avec ses annexes Graufthal et Eschbourg. L'inscription audessus du portail de l'église exprime l'esprit d'une époque et l'originalité de l'église. Il s'agit d'un simultaneum* luthéroréformé. Les réformés dépendaient d'Asswiller et plus tard de Struth. Les vitraux, création de l'artiste-peintre Paul Hertzog de Mulhouse, ont été réalisés en 1962 par les ateliers A Gerrer de cette même ville. Ils représentent l'institution de la sainte cène et la résurrection du Christ. L'orgue Schwenkedel de 1934 est un des rares nouveaux instruments de l'entre-deux-guerres en Alsace Bossue.

  • ESCHBOURG

La Réforme fut introduite en 1560 dans ce village, propriété des comtes , palatins de La Petite-Pierre depuis 1523. La communauté protestante fut desser- vie jusqu'en 1835 par les pasteurs de Lohr et, depuis, par ceux de Schoenbourg. L'église actuelle (1904) avec son clocher-façade, sa nef unique et son chœur polygonal, belle construction en grès rose, date de l'époque où le néo-gothique donne le ton à l'architecture religieuse, aussi en Alsace Bossue. Comme l'extérieur, les éléments intérieurs (la chaire, la tribune, les vitraux, les boiseries du plafond et des bancs et même l'orgue Link de 1904) forment un ensemble harmonieux par leur unité de style. Au moment de sa construction, Eschbourg comptait 500 protestants (dont 50 réformés). Bien conseillés, ils n'avaient pas ménagé leurs efforts!

  • GRAUFTHAL

L'abbaye des Bénédictines, visitée au 12' siècle par la célèbre Hildegarde de Bingen, fut sécularisée en 1551 et la Réforme introduite en 1560. En 1619, le prince électeur du Palatinat, Frédéric V, fit construire une modeste église pour les protestants en utilisant en partie le matériau de l'ancienne abbaye. Il y fit graver une dalle retraçant l'histoire de l'ancien couvent. Cette inscription était en français, fait rare pour l'époque. Ce document, souvent cité et reproduit, a malheureusement disparu peu avant 1857. Le simultaneum* fut décrété en 1738. En 1842, un chœur polygonal, réservé aux catholiques, fut ajouté à l'église. Le simultaneum durera jusqu'à la construction de l'église catholique en 1902-05. La tribune date de 1858. Un portail gothique daté 1619 est conservé malgré toutes ces transformations. On ne peut passer par Graufthal sans visiter les maisons des rochers appelées communément «maisons troglodytes ». Leur occupation remonte au 17' siècle. La «Felsekoth », dernière occupante, est décédée en 1958. Quelle différence entre ces habitations pour gens modestes de la forêt et les belles demeures de la Ville-Neuve de SarreUnion ou les maisons paysannes aux portails richement sculptés de l'Alsace Bossue !


Source : Protestants d'Alsace et de Moselle. Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/saep

Site Internet

...

Administration