Soultzeren, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Soultzeren
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Colmar
  • Consistoire de : Munster
Lieu de culte
  • Ville : Soultzeren
  • Adresse : 2 rue du Rod
  • Coordonnées géographiques : 48°03'50" N, 7°06'08" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Claude HORWILLER
  • Téléphone : 03.89.77.33.56
  • Mail(s) : Claude HORWILLER
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Soultzeren, 2 rue du Rod 68140 Soultzeren

La paroisse luthérienne de Soultzeren est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Soultzeren : route de la Schlucht

Historique

  • SOULTZEREN

La première trace d'une église en bois, dans le bas du village, date de 1463. À partir de 1755, le culte fut célébré chaque dimanche. En 1782, la chapelle fut remplacée par une église en pierre. Un orgue construit par Sauer y fut placé en 1806. Deux cloches arrivèrent en 1810 et une troisième en 1851. En 1869, on décida de remplacer le clocheton situé sur le toit par le clocher qu'on voit actuellement. L'église n'avait pas de chœur, les bancs entouraient l'autel, situé à l'avant de la nef.

La paroisse a été fortement marquée par le luthéranisme orthodoxe, en particulier par le pasteur Charles-Frédéric Hoeffel qui, de 1854-1865 y prêcha le réveil* luthérien, pour protester contre les tendances libérales de la vallée. Ses successeurs ont continué dans cette voie. L'église fut entièrement détruite pendant la guerre 1914-18, avec le reste du village. La paroisse disparut pendant 4 ans, elle fut recréée en 1919 avec le pasteur Henri Birmelé qui avait accompagné la population lors de son évacuation dans les Vosges et en Haute-Saône, avant d'être déplacé par l'administration française. Une petite église provisoire en bois fut construite en 1919, en face du cimetière. L'église fut reconstruite en 1920-24 : les murs du clocher furent réutilisés, on ajouta le chœur et le transept gauche.

Un vitrail, à gauche de la nef, rappelle l'exode de 1916-1919. On y voit une femme en costume de la vallée avec les enfants et un vieillard montant vers le lieu dit «Eck », alors que le clocher reflète la lueur des incendies. L'inscription «Nous n'avons pas ici-bas de cité définitive », Hébreux 13, veut rappeler la précarité des situations de ce monde. Les deux autres vitraux ressemblent à ceux de l'église protestante de Bischheim. L'église fut à nouveau endommagée pendant la Seconde guerre. Les nouvelles cloches furent inaugurées le 16 juin 1949.


Bibliographie

Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Site Internet

...

Administration