Thiat, Eglise réformée de la Basse-Marche

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Eglise réformée de la Basse-Marche
France France
Lieu de culte
Contacts
  • Pasteur(s) : …
  • Téléphone : 05 55 68 40 36
  • Mail(s) : ,,,
  • Site Internet : …



Présentation

Eglise réformée de la Basse-Marche, une paroisse, deux temples : un à Thiat (87320), l'autre à Villefavard (87190).

L'Eglise réformée de la Basse-Marche est membre de

Elle appartient au Consistoire de Charente-Limousin

Lieux de culte

  • Thiat :

- culte tous les dimanches à 11 h ;

- culte en anglais le 3ème dimanche du mois à 15 h.

  • Villefavard : culte tous les dimanches à 10 h 45 en juillet et août ; les 1er et 3ème dimanches du mois à 10 h 45 de septembre à juin.

Historique

Cette paroisse protestante dans une région à prédominance catholique résulte d’une succession d’évènements un peu particuliers, remontant au début du 19ème siècle.

En 1830 est fondée l’Église catholique française, mouvement gallican et libéral rejetant l’autorité du pape, rendant la confession facultative et célébrant les messes en français. Or les habitants de Villefavard, après avoir, pendant la Révolution, chassé un curé réfractaire, étaient restés méfiants vis-à-vis du catholicisme traditionnel. En 1831, c’est donc à un prêtre de cette Église que le maire de Villefavard fait appel. Très vite, le mouvement se répand dans plusieurs communes alentour. Quand les autorités interdisent cette Église, en 1843, la population de Villefavard refuse de se soumettre et de réintégrer le giron du catholicisme romain. La paroisse déclare vouloir devenir protestante.

Le premier culte protestant est célébré à Villefavard le dimanche des Rameaux 1844. Malgré des tentatives de l’administration pour s’opposer à son implantation, le protestantisme se répand dans la région. Un an plus tard, c’est à Thiat qu’un culte est célébré. Au milieu du 19ème, malgré de nombreuses tracasseries administratives et judiciaires, sept lieux de cultes protestants se sont implantés dans la zone.

De nos jours, ne subsistent que Villefavard et Thiat, qui forment ensemble la paroisse de la Basse-Marche, dénomination traditionnelle de cette petite région aux confins du Limousin et du Poitou.[1]

(Résumé du texte de la conférence prononcée à Thiat, le 8 avril 1995, par Jean Beaubérot, professeur à Sorbonne, à l’occasion du 150ème anniversaire du protestantisme en Basse-

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site Internet de la paroisse : …

Bibliographie

Notes et références

  1. "Naissance du protestantisme en Basse-Marche, son combat pour la liberté religieuse" Jean Beaubérot, 1995


Administration