Vendenheim, paroisse luthérienne

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant !
Paroisse luthérienne de Vendenheim
France France
  • Dénomination : Luthérienne
  • Membre de : Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine (EPCAAL)
  • Inspection de : Brumath
  • Consistoire de : Vendenheim
Lieu de culte
  • Ville : Vendenheim
  • Adresse : 1 rue Dannenberger
  • Coordonnées géographiques : 48°40'12" N, 7°42'25" E
Contacts
  • Pasteur(s) : Evelyne SCHALLER
  • Téléphone : 03.88.69.42.68
  • Mail(s) : paroisse.prot.venden@free.fr
  • Site Internet : ...



Présentation

Paroisse luthérienne de Vendenheim, 1 rue Dannenberger 67550 Vendenheim

La paroisse luthérienne Vendenheim est membre de

  • l'EPCAAL (Eglise Protestante de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Lorraine)
  • elle-même membre de l'UEPAL (Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine).


Lieux de culte

  • Vendenheim : rue du Temple

Historique

  • Vendenheim

L'introduction du protestantisme à Vendenheim date de 1532, alors que le village était une possession de la famille noble Wurmser, originaire des Grisons. On ne trouve cependant une liste continue des pasteurs qu'à partir de 1580. En 1686, dix habitants se sont déclarés catholiques et le simultaneum* fut introduit en 1717 ; il durera jusqu'en 1895 où on comptait 322 catholiques et 1139 protestants.

L'église, rue du Temple, dont l'origine remonte au 13e siècle, mérite une visite: tour-chœur gothique à base romane, nef en partie gothique, chœur voûté d'ogives recélant une dalle funéraire de 1596. Sur la chaire, l'inscription latine «nous sommes les collaborateurs de Dieu» rappelle le ministère des pasteurs, et «vous êtes le champ de culture de Dieu », la place des fidèles. Une plaque de marbre, sur le fronton extérieur, évoque la mémoire du pasteur Philippe Frédéric Dannenberger (1776-1841) chez qui se tenait en 1815 l'état-major des Alliés lors du siège de Strasbourg. Il parvint à obtenir la grâce de 18 paysans catholiques de Souffelweyersheim qui allaient être fusillés comme otages. Il se donna à fond pour la reconstruction de Mundolsheim et de Souffelweyersheim, incendiés en 1815 en représailles par les troupes wurtembergeoises.

Sous la Révolution, l'église a connu beaucoup de vicissitudes : des vitraux et d'anciennes pierres tombales ont été détruits et l'État a réquisitionné trois cloches, tandis que le pasteur E. Birling était incarcéré à Strasbourg.

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle, Lieux de mémoire et de vie. Ed Oberlin/Saep

Site Internet

...

Administration