François Haerter : Différence entre versions

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
m (liens wiki et mise en page)
m (correction coquille)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Né en 1797, mort en 1874, François Haerter exerce un ministère pastoral à [[Ittenheim, paroisse luthérienne|Ittenheim]], puis au [[Strasbourg, paroisse luthérienne du Temple Neuf|Temple Neuf]], à [[Strasbourg]].
 
Né en 1797, mort en 1874, François Haerter exerce un ministère pastoral à [[Ittenheim, paroisse luthérienne|Ittenheim]], puis au [[Strasbourg, paroisse luthérienne du Temple Neuf|Temple Neuf]], à [[Strasbourg]].
  
Influencé par le mouvement du Réveil, qui insiste sur la [[Piété protestante|piété]] personnelle, et sensible à la réalité sociale de son temps, il contribue à la création de la Société Evangélique - qui deviendra la [[Société Evangélique de la Mission Intérieure de Strasbourg]] (SEMIS) en 1851.
+
Influencé par le mouvement du Réveil, qui insiste sur la [[Piété protestante|piété]] personnelle, et sensible à la réalité sociale de son temps, il contribue à la création de la Société Evangélique - qui deviendra la [[Société Evangélique Mission Intérieure de Strasbourg|Société Evangélique de la Mission Intérieure de Strasbourg]] (SEMIS) en 1851.
  
 
Il fonde une communauté de diaconesses évangéliques destinée à former des institutrices pour enfants pauvres et des gardes-malades. L'[[Etablissement de la Communauté des Diaconnesses de Strasbourg]] est inauguré le 31 octobre 1842.
 
Il fonde une communauté de diaconesses évangéliques destinée à former des institutrices pour enfants pauvres et des gardes-malades. L'[[Etablissement de la Communauté des Diaconnesses de Strasbourg]] est inauguré le 31 octobre 1842.

Version actuelle en date du 21 novembre 2012 à 01:22

Né en 1797, mort en 1874, François Haerter exerce un ministère pastoral à Ittenheim, puis au Temple Neuf, à Strasbourg.

Influencé par le mouvement du Réveil, qui insiste sur la piété personnelle, et sensible à la réalité sociale de son temps, il contribue à la création de la Société Evangélique - qui deviendra la Société Evangélique de la Mission Intérieure de Strasbourg (SEMIS) en 1851.

Il fonde une communauté de diaconesses évangéliques destinée à former des institutrices pour enfants pauvres et des gardes-malades. L'Etablissement de la Communauté des Diaconnesses de Strasbourg est inauguré le 31 octobre 1842.

Il participe également à de nombreuses œuvres : société du Sou protestant, Union Chrétienne de jeunes gens, orphelinat du Neuhof, et activités caritatives : crèche, soupes populaires, bibliothèques de prêts... Attaché à l'Eglise luthérienne, il incarne la vitalité diaconale du protestantisme alsacien.