Gaspard de Coligny : Différence entre versions

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher
m
m (liens wiki et mise en page)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Gaspard de Châtillon, seigneur de Coligny, est né à Châtillon-sur-Loing en 1519. Chef militaire et homme politique, il est nommé Amiral de France en 1552 par le roi Henri II. Défenseur de la place de St-Quentin, capturé par les Espagnols, il se convertit à la foi réformée pendant sa captivité. Après sa libération, il participe aux conflits qui opposent catholiques et protestants. Deux armées s'affrontent : la catholique, avec le Duc de Guise à sa tête, la protestante, dirigée par Coligny.
+
Gaspard de Châtillon, seigneur de Coligny, est né à [[Châtillon-Coligny, église réformée|Châtillon-sur-Loing]] en [[1519]]. Chef militaire et homme politique, il est nommé Amiral de France en [[1552]] par le roi Henri II. Défenseur de la place de St-Quentin, capturé par les Espagnols, il se convertit à la [[Foi]] réformée pendant sa captivité. Après sa libération, il participe aux conflits qui opposent catholiques et protestants. Deux armées s'affrontent : la catholique, avec le Duc de Guise à sa tête, la protestante, dirigée par Coligny.
  
En 1570, il est un des artisans de la paix de Saint-Germain. Il revient alors à la cour, où il exerce une influence de plus en plus grande sur le jeune roi Charles IX. Cette ascendant déplaît à la reine mère, Catherine de Médicis. Après une première tentative d'assassinat, le 23 août 1572, Coligny est tué par le Duc de Guise, la nuit du 24 août 1572. Il est la première victime du massacre de la Saint-Barthélemy dont il est la figure emblématique.
+
En 1570, il est un des artisans de la paix de Saint-Germain. Il revient alors à la cour, où il exerce une influence de plus en plus grande sur le jeune roi Charles IX. Cette ascendant déplaît à la reine mère, Catherine de Médicis. Après une première tentative d'assassinat, le 23 août 1572, Coligny est tué par le Duc de Guise, la nuit du 24 août 1572. Il est la première victime du massacre de la [[Saint-Barthélemy]] dont il est la figure emblématique.
 
 
Voir la notice illustrée du Musée Virtuel du Protestantisme français
 
 
 
Nadine Lambert
 
  
 +
==Voir aussi==
 +
* [http://www.museeprotestant.org/Pages/Notices.php?scatid=6&noticeid=157&lev=1 Notice illustrée du Musée Virtuel du Protestantisme français]
 +
* [http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaspard_II_de_Coligny Gaspard II de Coligny sur Wikipedia]
  
 
[[Catégorie:Les réformateurs, les humanistes et autres grandes figures|Coligny]]
 
[[Catégorie:Les réformateurs, les humanistes et autres grandes figures|Coligny]]

Version actuelle en date du 21 novembre 2012 à 19:30

Gaspard de Châtillon, seigneur de Coligny, est né à Châtillon-sur-Loing en 1519. Chef militaire et homme politique, il est nommé Amiral de France en 1552 par le roi Henri II. Défenseur de la place de St-Quentin, capturé par les Espagnols, il se convertit à la Foi réformée pendant sa captivité. Après sa libération, il participe aux conflits qui opposent catholiques et protestants. Deux armées s'affrontent : la catholique, avec le Duc de Guise à sa tête, la protestante, dirigée par Coligny.

En 1570, il est un des artisans de la paix de Saint-Germain. Il revient alors à la cour, où il exerce une influence de plus en plus grande sur le jeune roi Charles IX. Cette ascendant déplaît à la reine mère, Catherine de Médicis. Après une première tentative d'assassinat, le 23 août 1572, Coligny est tué par le Duc de Guise, la nuit du 24 août 1572. Il est la première victime du massacre de la Saint-Barthélemy dont il est la figure emblématique.

Voir aussi