Diaconat de Mulhouse

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

Reconnu comme établissement d'utilité publique en 1865, le Diaconat n'a pas cessé de se développer et de se moderniser depuis sa création, pour proposer à ses patients la meilleure offre de soins et à ses praticiens et saignants les meilleures conditions d'exercice. Avec 20 000 entrées et 60 000 joumées d'hospitalisation par an, la clinique du Diaconat se situe au premier rang des établissements privés du Haut-Rhin. Exerçant la médecine, la chirurgie et l'obstétrique, son offre de soins couvre la plupart des spécialités, avec des pôles d'excellence de grande notoriété.

Si les sœurs diaconesses de Strasbourg ont quitté depuis longtemps la Maison du Diaconat, son comité d'administration, nommé par le consistoire réformé de Mulhouse, s'est toujours attaché à inscrire son action dans la fidélité à ses origines et le respect des valeurs qui l'ont fondée: être au service des autres, œuvrer au bien-être des partients et agir au quotidien dans un esprit d'initiative responsable.

C'est dans cet esprit que le Diaconat s'est attaché, en 1997, à assurer la pérennité de la Maison de convalescence et de retraite St. Jean de Dieu à Sentheim et qu'il a repris, en 2005, l'œuvre du Neuenberg à Ingwiller, qui fait partie à présent de la Fondation au même titre que la clinique mulhousienne.

Plus de 1 000 salariés et praticiens libéraux concourent ainsi, aujourd'hui, à l'œuvre de la Fondation de la Maison du Diaconat, devenue l'un des acteurs majeurs du secteur sanitaire et social de la région.

Voir aussi

Bibliographie

  • Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie / sous la dir. d'Antoine Pfeiffer.- Ingersheim : Saep ; Strasbourg : Oberlin, 2006

Voir aussi