Strasbourg (architecture)

De Wiki-protestants.org, l'encyclopédie collaborative Protestante.
Aller à : navigation, rechercher

La Cathédrale

Au cœur de l'ellipse insulaire de la vieille ville se dresse la Cathédrale, symbole de Strasbourg. En dehors de ses deux chapitres de chanoines, elle était le siège de la paroisse Saint-Laurent. Son curé, Matthieu Zell, commence en 1521 à prêcher selon les idées de Luther et attire jusqu'à 3 000 auditeurs. Sa fidélité à cette cause entraîne le passage de la paroisse au protestantisme. À part l'interruption de 1549 à 1561, appelée l'Intérim, la Cathédrale fut donc la paroisse protestante la plus importante jusqu'à l'annexion française de 1681 où Louis XIV la rendit à l'évêque.

À l'intérieur, une belle chaire gothique de 1485 a été sculptée par Hans Hammer pour le célèbre prédicateur de la pré-Réforme, Jean Geiler; dit de Kaysersberg. Voulant empêcher Zell d'y prêcher la véritable Réforme luthérienne, les chanoines de la cathédrale, restés fidèles à Rome, la firent entourer d'une grille cadenassée, ce qui obligea Zell à se faire faire une chaire portative en bois. À partir de 1529 pourtant, lui et ses successeurs purent utiliser celle de Hammer.

Datant de la période luthérienne, l'horloge astronomique, dans sa partie ancienne (1547-1574), est l'œuvre de trois protestants : l'astronome Conrad Dasypodius et les horlogers Isaac et Josias Habrecht.

Sous l'occupation nazie, Hitler proposa à la direction de l'Église luthérienne d'Alsace de lui rendre la cathédrale ; elle eut la sagesse de décliner cette offre.

Voir aussi